« Le match Asec-Stella sera le match du titre»

L’ASEC Mimosas vient de se hisser en pole position au soir de la 22ème journée du championnat national. En effet, après avoir pris le dessus sur l’Association Sportive de Denguélé par le juste score de 1 but à 0, et forts de la défaite de son dauphin l’Africa Sport tenu en échec par des magnans révoltés, les Jaune et Noir prennent une option sérieuse vers le 23ème titre de champion de Côte d’Ivoire. Du coup, la victoire face à l’AS Denguélé qui semblait essentielle, vient, comme un pas de géant, propulser les mimosas vers le sacre.
ASEC.CI a rencontré le premier responsable du staff technique Jaune et Noir qui a accepté de revenir sur la rencontre ASEC-AS Denguélé comptant pour la 22ème journée de la ligue1.

Quelles sont vos impressions après le match ASEC-AS Denguélé ?
Nous sortons d’un très gros match. Un match difficile dans la mesure où notre système technico-tactique n’a pas tourné comme il le fallait.# Nous nous attendions à cela, car à cette étape du championnat les matches deviennent très rudes. L’AS Denguélé est un adversaire difficile qui nous a tenu en échec (1-1) lors du match aller et il a fallu user d’intelligence et de détermination pour arriver à bout de cette formation. Je salue au passage cette victoire qui nous permet de souffler juste un peu. Mais en tant que technicien et entraineur principal, j’avoue que ce match m’a laissé sur ma faim. J’attendais beaucoup de mes garçons et surtout de mon milieu de terrain qui a manqué de vivacité. Cette note de déception est justifiée d’autant plus que notre manque de rigueur et d’agressivité a eu pour conséquence immédiate, notre inefficacité. Nous avons été trop gentils et cela nous a mis en difficulté. L’animation offensive était inexistante mais ce sont des erreurs que nous allons très rapidement rattraper. L’équipe, dans son bastion défensif est très costaud et cette solidité nous a permis d’étouffer les velléités offensives des odiennékas. Mais vous avez constaté avec moi, que l’adversaire nous a fait déjouer dans la conquête du ballon. On n’arrivait plus à faire le jeu à deux ou à trois dans le milieu de terrain, peut-être parce que nous conservions trop le ballon, mais tout ça pour vous dire que du travail reste à faire. Rien n’est acquis.

Comment allez-vous remédier à cette inefficacité constatée face à L’AS Denguélé?
Nous avons beaucoup de travail à abattre et comme je le dis, rien n’est acquis. Notre challenge pointe à l’horizon et nous devons évoluer avec le professionnalisme et la rigueur que l’on nous connait. Nous devons être beaucoup plus exigeant avec les garçons et leur demander encore mieux. Nous devons maintenir le cap et garder nos acquis. Et cela passe nécessairement par une meilleure ventilation dans l’entre-jeu et une réelle animation offensive.

Votre prochain match est annoncé comme le match du titre. Quel est votre avis sur la question ? C’est clair ! Le prochain match contre le Stella Club d’Adjamé est le match du titre car en cas de victoire l’ASEC Mimosas sera champion. Mais rien n’est acquis. Nous devons redoubler d’efforts et travailler à fond car il n’y a pas de victoire sans souffrance. Le Stella, même largement battu (3-0) au match aller, viendra avec de meilleurs sentiments et essayera par tous les moyens de signaler sa présence. Nous avons des automatismes à faire tourner à fond et des mécanismes éprouvés que nous devrons mettre à profit. Nous nous battrons jusqu’au bout et nous ne sommes pas prêt à baisser pavillon devant les magnans d’Adjamé. On mettra tout en œuvre pour cela !

Prévoyez-vous une préparation particulière pour ce mach du dimanche prochain ?
Nous restons dans notre philosophie de préparation habituelle. Il y a du travail à faire au niveau du bloc-équipe et dans l’animation offensive. Des exercices d’endurance à la mise en place technico-tactique du bloc-équipe en passant par le renforcement musculaire, le jeu aux postes, le circuit technique, la régénération et les exercices de coups de pied arrêtés défensifs et offensifs, rien ne sera négligé. Si nous avons un secret pour cette rencontre, ce sera le travail et rien d’autre de particulier. Il nous faut redonner de l’agressivité, de l’automatisme et de l’efficacité à notre jeu. Un point d’honneur sera mis sur la conquête du ballon.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatorze + 17 =