Les Mimosas se souviennent

Accrochés (1-1) par les Insulaires de Bassam, lors de leur match en retard de la 6e journée de la L1, le jeudi 7 mai dernier, les Mimosas n’ont pas oublié la farouche réaction bassamoise, ce jour-là. Ils ont retenu la leçon, pour mieux aborder la partie de dimanche prochain.
A quel match assistera-t-on ce dimanche entre l’ASEC Mimosas et l’USC Bassam ? Pour certains, ce sera un match facile pour les Mimosas et pour d’autres, une partie très difficile. Les uns et les autres se basent sur des faits et des arguments qui tiennent la route. Pour les premiers, l’USC Bassam (13e ; 13pts, 1 victoire, 6 nuls et 10 défaites) est en ce moment une équipe sans âme glissant désespérément vers la Ligue 2 et qui aura bien du mal à résister à l’ASEC Mimosas de plus en plus impressionnante. #Pour les autres, il faut s’attendre à un match difficile car pour sa survie en Ligue 1, l’USC Bassam viendra très motivée pour affronter l’ASEC Mimosas dans l’espoir de grappiller des points nécessaires pour son maintien. Maxime Gouaméné, l’entraîneur de l’ASEC Mimosas, est du côté des seconds. « Je m’attends à un match très difficile comme tous ceux que nous avons livrés jusqu’ici contre des équipes qui luttent pour le haut du classement et celles qui, comme l’USC Bassam, luttent pour le maintien »

Tout le monde se souvient en effet que les Insulaires avaient livré leur meilleur match de la saison contre l’ASEC Mimosas (1-1) à la 6e journée de la L1 et qu’après, ils ont enregistré 7 matches nuls et 5 défaites. Ce qui leur coûte leur avant-dernière place au classement. Bien qu’actuellement en plein doute, l’USC Bassam ne reste pas moins une équipe dont il faut se méfier. Et c’est ce sentiment de méfiance qui anime d’ailleurs l’entraîneur mimosas, Maxime Gouaméné. « L’équipe de Bassam qui a joué contre l’Africa, lors de la 18e journée, a posé des problèmes tactiques à son adversaire bien qu’elle a été battue. Elle pourra nous en poser d’énormes, ce dimanche ». Mais à en croire le technicien jaune et noir, il y a quand même des solutions à l’équation bassamoise. « C’est à nous de continuer à produire du jeu, à insister pour confirmer ce que nous avons montré depuis le début de cette seconde phase de la L1. On pourra rendre ce match facile par notre jeu, par le respect de nos principes tactiques et par notre agressivité. Nous sommes bien mentalement et physiquement. Nous sommes donc prêts pour ce match », conclut-il avec assurance.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

deux + douze =