Surmonter les épreuves pour atteindre l’objectif

Après sa sortie victorieuse du match difficile contre l’ASCO, dimanche dernier, à Yamoussoukro, l’ASEC se prépare pour un autre combat encore plus rude qui l’oppose, ce samedi, à la JCAT, au stade Robert Champroux de Marcory.
Les Mimosas n’ont pas le choix. Ils doivent affronter les épreuves, les unes après les autres et les surmonter pour atteindre leur objectif : le titre de la Ligue 1 2009. Celle qu’elle doit affronter, ce samedi, n’est pas des moindres.# Il s’agit de la solide formation de la JCAT, tombeuse de l’Africa Sports (1-0), dimanche dernier.

Un adversaire difficile
La JCAT (6e, 22 pts, +2) est une équipe qui a souvent posé des problèmes à l’ASEC Mimosas, ces dernières années. Sa récente victoire méritoire face à l’Africa Sports va la mettre davantage en confiance. L’équipe de Treichville doit se dire à présent qu’elle est capable de bousculer la hiérarchie pour occuper une place africaine. Ainsi, avec la confiance, la motivation et l’ambition, elle sera un adversaire difficile à jouer pour les Mimosas, lors de la 17e journée. La JCAT est une solide formation parce qu’elle sait bien défendre et marquer des buts. Et c’est cette équation difficile que les Mimosas devront résoudre pour prolonger leur belle série devant les mener au titre de champion national.

A cœur vaillant…
« Aucune équipe ne nous facilitera la tâche. Nous devrons arracher des points, journée après journée, pour reconquérir ce titre que nous avons perdu, il y a deux ans », fait savoir Maxime Gouaméné à ses joueurs. Les choses se compliquent davantage maintenant que l’ASEC fait peur à ses adversaires. Ceux-ci refusent de jouer et recherchent, tous, le match nul. C’est à l’ASEC de lutter pour gagner si elle veut devenir championne. Mais cette difficulté décuple la motivation de la bande à Gouaméné qui sait bien qu’à cœur vaillant, il n’y a rien d’impossible. Et face à la JCAT, ce samedi après-midi, il faudra y croire jusqu’au bout et mouiller le maillot pour gagner… Comme dimanche dernier à Yamoussoukro.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

trois × 3 =