ASC Ouragahio – ASEC Mimosas ce dimanche

L’ASEC Mimosas se déplace, ce week-end, à Yamoussoukro, pour affronter l’ASC Ouragahio, qui a établi ses bases dans la capitale politique de la Côte d’Ivoire. Ce sera pour le compte de la seizième journée de la Ligue 1. Les Mimosas doivent faire attention à ne pas se louper.
A priori, y a pas photo. Les Mimosas, solides leaders de la Ligue 1 avec 34 points et un goal différentiel +19, partent largement favoris dans le match qui les opposera à l’ASC Ouragahio (11e, 15pts, -7), ce dimanche après-midi, à Yamoussoukro.# On se demande comment l’ASCO, la troisième mauvaise défense de la Ligue 1 avec 18 buts encaissés, pourra résister à l’ASEC, qui possède la meilleure attaque de la compétition avec 25 réalisations.
Mais comparaison n’est pas forcément raison et en football, la vérité d’un jour n’est pas forcément celle du lendemain en raison de la glorieuse incertitude de ce sport. Les joueurs de Maxime Gouaméné doivent faire attention pour ne pas se louper devant les hommes de Ouragahio. Ces derniers se motiveront certainement pour ce match, comme c’est le cas de toutes les équipes qui affrontent l’ASEC Mimosas. Et ils pourraient poser de sérieuses difficultés aux Jaune et Noir sur le terrain du stade municipal de Yamoussoukro qu’ils connaissent mieux que leurs adversaires du jour.
Gagner ce troisième match
à l’extérieur
L’ASEC Mimosas a joué deux fois à l’extérieur lors des matchs aller. C’était à Bouaké où elle avait d’abord concédé le nul blanc à la SOA, lors de la deuxième journée avant de battre les Aiglons de l’Africa Sports, lors de la huitième, toujours au stade de la Paix de Bouaké. Que fera-t-elle lors de sa troisième sortie à Yamoussoukro ? D’ailleurs, a-t-elle le choix malgré son avance de quatre points sur Issia Wazi qu’elle retrouvera encore, à Yamoussoukr, lors de la 18e journée ? L’ASEC doit forcément ramener les points de la victoire pour continuer à creuser l’écart ou à maintenir celui qui la sépare de ses poursuivants.
En fait, l’ASEC n’a pas droit à l’erreur, pour éviter de se retrouver sous pression. Il ne lui reste plus que le championnat national pour sauver sa saison. Remporter ce titre majeur au niveau national sera une belle récompense pour la bande à Gouaméné qui a fait d’énormes progrès, qui montre beaucoup d’envie et d’ambitions.
Le groupe s’est bien ressaisi face à l’ES Bingerville, dimanche dernier, au stade Robert Champroux, lors de la 14e journée en retard de la Ligue 1. Il doit impérativement maintenir le cap et cela passe par une victoire, ce dimanche, à Yamoussoukro, face à l’ASCO.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit − 9 =