N’Gossan, respire la forme

Le dimanche 14 juin 2009, l’ASEC inflige une raclée à l’EFYM. Le résultat est sans appel (5-1) en faveur des Mimosas. Le stade Robert Champroux est en extase. N’Gossan Antoine, dans un rôle inédit d’attaquant axial, inscrit à lui seul quatre buts (12e, 14e, 24e et 65e). Il est le bourreau de l’EFYM. Son retour dans l’équipe est une réussite totale. Au match suivant, celui de la 9e journée en retard contre l’AS Denguélé, il est encore présent et il marque (54e). L’ASEC obtient le nul. Puis au suivant, il ouvre la marque (12e)contre le Sabé, lors de la 12e journée et l’ASEC l’emporte 2-0.# Contre le Stella Club, lors de la 10e journée en retard de la L1, N’Gossan Inscrit l’un des quatre buts de son équipe qui s’impose 4-0. Enfin contre le Stade (13e journée), c’est lui qui permet à son équipe d’arracher le match nul (57e) pour terminer la première phase du championnat en tête du classement. Sept buts en cinq rencontres de championnat, N’Gossan, jusque-là éloigné des terrains à cause d’une blessure, a réussi une belle performance. Au terme de la première moitié du championnat national, il est le meilleur réalisateur de son équipe, mais également l’un des trois meilleurs fusils de la Ligue 1. Et ce n’est pas tout. En quarts de finale de la Coupe nationale, face à l’éternelle rivale, c’est encore lui qui donne la victoire à son équipe en réussissant l’unique but de la partie à la 83e minute.
Un retour tardif
Et pourtant, N’Gossan a failli ne pas rejouer cette saison à cause de ses nombreuses hésitations liées aux promesses finalement non tenues de ses agents qui lui ont fait miroiter des transferts en Europe, puis à cause d’une grave blessure (fracture d’un orteil) contractée lors du CHAN 2009. Avec l’accord des dirigeants de l’ASEC, l’attaquant mimosas est finalement revenu à Sol Béni, plusieurs semaines après le début de la saison, pour se soigner et reprendre l’entraînement. Une fois guéri, Antoine N’Gossan réintègre le groupe et explose.

Un attaquant aux grandes qualités
N’Gossan est un attaquant redoutable sur les côtés comme dans l’axe. « Je me sens beaucoup mieux dans l’axe où j’ai plus de possibilités de marquer des buts. C’est à ce poste que je jouais quand j’étais à l’Académie MimoSifcom », reconnaît-il. Effectivement, il s’éclate dans ce nouveau rôle qui lui réussit.
« N’Gossan a des qualités de dribble, de vitesse et de vivacité qui lui permettent de faire la différence. Quand on joue avec deux attaquants comme c’est notre cas, il faut nécessairement de la percussion, de la vitesse et de la spontanéité pour déstabiliser une défense. N’Gossan possède toutes ces qualités. Ce qui fait de lui une pièce maitresse de notre attaque », déclare Maxime Gouaméné, l’entraîneur principal de l’ASEC Mimosas.
Toutefois, si N’Gossan constitue un cauchemar pour les défenseurs, mais selon son entraîneur, « il gagnerait parfois à simplifier son jeu en évitant de faire des dribbles superflus », indique son entraîneur. N’Gossan Antoine, veut faire mieux lors de la seconde phase du championnat national. « Je suis visité par la réussite et je veux continuer à marquer pour être le meilleur buteur du championnat et permettre à mon équipe de remporter la Coupe nationale et la Ligue 1, cette saison », dit-il. Si la réussite qu’il connaît ne lui tourne pas le dos, N’Gossan Antoine pourra atteindre tous ses objectifs immédiats.

K. Ismaël

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

13 + 9 =