Un derby qui promet cet après midi

L’ASEC Mimosas et l’Africa Sports, les deux meilleures formations ivoiriennes, se mesurent pour la deuxième fois de la saison, ce dimanche, au stade FHB, dans le cadre des quarts de finale de la Coupe nationale. Une finale avant la lettre.
Africa-ASEC, acte 2. L’affiche est intéressante. Elle passionne même déjà les supporters des deux camps. Et il y a de quoi quand on connaît la grande rivalité qui existe entre les deux clubs depuis les années 1950. Cette saison, l’ASEC Mimosas a remporté (2-1) le premier derby après une partie indécise, pleine de suspens et haute en couleurs. C’était lors de la huitième journée de la Ligue 1, à Bouaké. L’acte 2 qui se joue, ce dimanche, au stade FHB, entre dans le cadre des quarts de finale de la Coupe nationale. Et il est très attendu dans chaque camp.#

Les raisons d’une grande motivation

Le derby de dimanche suscite une grande motivation de part et d’autre. Côté Africa Sports, l’on jouera pour la revanche. Les Oyés n’ont pas digéré leur défaite face au grand rival, en championnat. La Coupe nationale leur offre l’occasion de se racheter, mais surtout de barrer la route aux Mimos qui marchent vers un troisième triomphe d’affilée dans cette compétition.
Les Mimosas, détenteurs du trophée, rêvent de le conserver. Pour ce faire, battre l’Africa Sports devient une nécessité.
Le groupe de Maxime Gouaméné veut aussi confirmer sa victoire de la 8e journée de la L1 et renforcer sa confiance en attendant la reprise du championnat.

Un derby qui promet

Le public peut s’attendre à un match très serré. Il y a, d’un côté, une formation de l’Africa qui a effectué un retour en force ces dernières semaines en se hissant de la 8e à la 3e place de la Ligue 1. Sous la houlette de son nouvel entraîneur, l’Africa a changé de style de jeu. Elle a abandonné son jeu direct et physique pour un autre plus collectif, plus technique et constructif sans toutefois renoncer à sa combativité habituelle. Elle se sent très en confiance pour défier l’ASEC Mimosas.
Il y a, de l’autre côté, une ASEC qui a retrouvé une grande confiance en elle et également une solidité collective qui a fait sa force durant ces vingt dernières saisons. L’ASEC version Gouaméné sait varier son jeu pour harceler l’adversaire et l’obliger à céder. Elle fait de plus en plus peur aux autres équipes qui optent plus souvent pour un jeu très défensif. Mais même quand l’adversaire se montre extrêmement attentiste, les Mimos parviennent généralement à trouver la faille.
La solide et ambitieuse formation de l’ASEC Mimosas, meilleure attaque et meilleure défense de la Ligue 1, face à l’orgueilleuse formation de l’Africa Sports qui rêve de jouer les premiers rôles. Cela promet un derby torride et ce dimanche encore, le suspense sera présent jusqu’au bout.

K. Ismaël.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit − 6 =