Les mimosas confirment leur suprématie

L’ASEC Mimosas a démontré qu’elle reste le leader sans partage du football ivoirien en battant son éternel rival l’AFRICA Sports d’Abidjan par le score de 1 but à 0, après un match costaud et plein. Très attendu des sportifs ivoiriens et des observateurs étrangers, ce derby aura répondu à toutes les promesses si l’on s’en tient à la densité de cette rencontre. Le lieu choisi pour cette grande explication était le stade FHB d’Abidjan Plateau, qui n’a pourtant pas fait le plein pour un derby ASEC –AFRICA qui reste une marque de fabrique du football ivoirien. Mais le public qui a effectué le déplacement du Félicia, a pu apprécier la teneur et la densité de ce classico ASEC-AFRICA.#
Vu sous deux angles, cette rencontre était d’une part une revanche pour les aiglons qui ont été délogés de leur nid par les mimosas lors de la 8ème journée du championnat ligue 1 et d’autre part une certification de la supériorité des hommes de Maxime Gouaméné qui avaient à cœur d’imposer encore une nouvelle fois, leur signature devant leur éternel rival l’AFRICA Sports d’Abidjan. Même si les protégés du Président kuyo Narcisse connaissent depuis quelques matches une remontée silencieuse, il leur fallait du répondant pour stopper la marche irréversible des enfants du PCA Me Roger OUEGNIN. C’est pourtant les oyés qui vont donner la première alerte dès l’entame de jeu, sans toutefois achever cette occasion de but que va ioniser le portier mimosas, l’international Angban Vincent de Paul. Suite à cette action, les aiglons vont se plonger dans un jeu rude aux contours physiques. Face à ce jeu physique des oyés, les garçons de Maxime Gouaméné vont imposer l’élégance de leur coordination technique qui sans bruits maintient l’équilibre de jeu jusqu’à la mi-temps.
La seconde période sera encore plus difficile pour les deux formations. Evoluant toutes deux en 3-5-2, l’ASEC et l’AFRICA vont concentrer la bataille dans l’entrejeu obligé d’abriter 10 joueurs c’est-à-dire la moitié des athlètes évoluant sur l’aire de jeu. On assiste alors à un match des entraineurs mais surtout à une révélation des hommes de décision qui feront basculer cette rencontre. Les Jaune et Noir vont oxygéner en remplaçant Okou Zahui et le Nigérian Fredrick respectivement par Ouattara Bouliguibia et Zagbayou Hugues. Forts de l’équilibre qu’ils ont imposé au jeu physique et parfois trop osé des aiglons, les Jaune et Noir réussiront à démontrer qu’ils ont de la personnalité collective. A la 83ème minute, Yao Kouassi Martial réussit une récupération de balle dans l’entrejeu et après une orientation spectaculaire, il met en orbite NGossan Antoine qui fuse entre deux défenseurs avant de tutoyer le ballon et battre Koné Tiessé le portier de l’Africa Sports d’Abidjan. Le stade Félicia est en ébullition et toutes les couleurs virent au Jaune. La bande à Maxime Guaméné vient de réussir un beau coup. Les aiglons essayeront par tous les moyens de revenir au score, mais en vain, devant une défense mimosas très bien en place et un Angban Vincent De Paul au meilleur de son régime.

Les jaune et Noir battent pour la deuxième fois les aiglons depuis le début la saison 2009 et signent leur présence en demi-finale de la Coupe nationale.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

9 − 3 =