L’ASEC Mimosas récompensée par la FIFA

Dans le cadre du projet « Gagner en Afrique avec l’Afrique », la FIFA a décidé d’apporter son soutien aux clubs africains, afin de leur permettre de développer la discipline. Ce soutien de la FIFA s’inscrit comme un sous-projet qui consiste pour l’instance suprême à équiper les clubs d’élite qui sont les premiers vecteurs de développement du football professionnel. A la recherche du professionnalisme qui ne saurait se faire sans appuis techniques et matériels, la FIFA a décidé d’accompagner les clubs africains en général et ivoiriens en particulier dans leur marche vers l’excellence du football.# En terre d’éburnie, ce sont donc les clubs d’élite évoluant tous en première division qui ont été convoqués par la Fédération Ivoirienne de football (FIF) pour réceptionner ces dons essentiellement composés d’équipements sportifs. La valeur de ce don n’a pas été révélée mais il faut toutefois savoir qu’il est composé de 12 ballons de compétition, 23 crampons moulés, 07 gants gardien, 23 protège-tibias, 51 chasubles ajourés, 25 cônes de 30 cm, 25 cônes de 23 cm, 51 assiettes d’entraînement et 12 piquets slalom, pour chacun des 14 clubs de la Ligue 1.
« Par ce geste, la FIFA entend favoriser le sport d’élite et emmener nos clubs à être professionnels », a indiqué Jacques Anouma, le président de la FIF.

L’ASEC Mimosas a été le club le plus heureux. En effet en plus des lots attribués aux clubs de l’élite du football ivoirien, le Président Jacques Bernard ANOUMA en présence de M. KABLAN Sampon, Development Officier de la FIFA, a remis à l’ASEC MIMOSAS, au nom de la FIFA, 100 ballons pour les féliciter pour le travail accompli à Sol Béni pour le développement du football ivoirien et africain. Ce geste témoigne la reconnaissance de la FIFA des efforts consentis par l’ASEC Mimosas dans le développement du football en Côte d’Ivoire. « La FIFA reconnaît par ce don, le grand investissement de l’ASEC depuis plusieurs années dans le développement du football. L’ASEC est l’un des rares clubs d’Afrique Noire à rivaliser chaque année avec les clubs du Nord qui ont des budgets 100 fois supérieur au sein. C’est cette constance dans l’effort que reconnaît et récompense ainsi l’instance internationale », a expliqué Jacques Anouma, le Président de la FIF.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

6 + 13 =