Les mimos dynamitent les écoliers

L’ASEC Mimosas était en déplacement ce dimanche au Stade Robert Champroux, face aux écoliers de l’EFYM, dans le cadre de la 11ème journée du championnat national. Annoncée comme le choc de cette journée, cette rencontre aura tenu toutes ses promesses. D’une belle facture technique et meublé de plusieurs articulations tactiques qui en ont étonné plus d’un, ce match a donné une fière allure au football national.

La fine pluie qui s’est abattue sur la ville d’Abidjan avant la rencontre n’a pas empêché les actionnaires d’effectuer le déplacement pour selon eux « corriger les enfants d’en face venus de l’école ».# Des observateurs avaient souligné un match lourd et difficile pour les mimos face à l’EFYM, mais les actionnaires, qui suivent au quotidien leur club n’adhéraient pas à cette observation. « Nous irons au stade pour voir du vrai foot certes mais nous avons un compte à régler avec ces gamins qui veulent la peau de l’ASEC Mimosas », laissaient entendre les actionnaires affairés aux guichets du Stade Robert Champroux.

Et oui, les actionnaires avaient dit juste car cette rencontre dès les premiers instants, prend une tournure d’un festival pour fêter le retour d’un garçon, N’Gossan Antoine, qui a signé son grand retour en inscrivant 4 buts à lui tout seul et tous de belles factures.
Evoluant sur la ligne offensive avec Dion Marco dans un système en 3-5-2, N’Gossan Antoine fut le fer de lance du collectif Jaune et Noir. Il se signale pour la première fois à la 13ème minute avec sa première réalisation d’une frappe du droit lors d’un face à face gagnant avec le gardien de l’EFYM. Ce sera du pied gauche qu’il confirmera une minute plus tard son retour par une deuxième réalisation.

Le navire EFYM commence à prendre de l’eau sous les yeux de son président M. ERVE Siaba . Les écoliers actionnent alors toutes leurs dernières ressources pour éviter de perdre le fil du match. Ce repositionnement tactique leur réussit bien à la 22ème minute lorsque sur une belle combinaison l’EFYM réduit la marque par l’intermédiaire de Koffi Yao Eric.

Sourire aux lèvres et agréablement épanouis, les mimosas ne se laissent point perturbés. On sent le ballon circuler, les compartiments communiquer au rythme des anticipations, des accélérations, des repositionnements et surtout des récupérations assurées des pieds de Maître Hugues Zagbayou, désormais chef d’orchestre de l’entre-jeu mimos et porteur d’eau au système offensif des enfants de sol Béni. Bien serci par Zagbayou Hugues dans la profondeur, N’Gossan N’Gossan Antoine, réussira le hat-trick lors d’un enième face à face avec le gardien de l’EFYM. Quelle efficacité !

A la 40ème minute, bien servi par Frimpong Yaw, très présent dans son couloir droit, N’Gossan Antoine, encore lui, envoie un puissant tir qui est meurt sur le montant droit. Dans cette même action, la balle est renvoyée en retrait et la reprise de volée spectaculaire de Dion Sédé Marc meurt cette fois-ci sur le poteau gauche du portier de l’EFYM. 3 buts à 1, ce sera le score jusqu’à la pause.

La deuxième mi-temps sera encore plus palpitante que la première. Alors que tout le Robert Champroux espérait un réveil des écoliers, c’est encore les mimos qui pèsent de tout leur talent sur la rencontre. La pression est insoutenable pour les écoliers qui sont sanctionnés par un penalty pour une faute sur Kouakou iréné, malheureusement mal exploité par Dion Sédé Marc qui offre la balle au portier de l’EFYM à la 46ème minute. 10 minutes après la reprise, le score s’alourdit encore sous la signature de N’Gossan Antoine (qui signe un quadruplé pour son retour) idéalement servi par le latéral droit ghanéen Frimpong Yaw. La messe semble dite et la remontée espérée des écoliers devient utopique. Les Jaune et noir font entrer du sang neuf avec les sorties de Zagbayou Hugues, N’Gossan Antoine et Koné Bakary respectivement pour Sekyere Marc, Koffi Foba Stevens et Karamoko Alassane.
Alors que le match tire à sa fin, l’ASEC qui maintient une pression constante, obtient un penalty pour une faute sur Koffi Foba Stevens, transformé par Kouakou Iréné à la 86ème minute.
C’est donc sur ce lourd score de 5 buts à 1, que l’arbitre central met fin à la rencontre. Les mimos grâce à cette belle victoire reprennent ainsi le fauteuil de leader malgré leurs deux matches de retard.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

17 − dix-sept =