« Nous espérions réussir le hold-up au Caire»

Après l’élimination de l’ASEC Mimosas par les pétroliers de l’ENPPI, le Coach Maxime Gouaméné a salué l’état d’esprit de ses garçons et donne en exclusivité ses premières impressions après l’expédition infructueuse du stade PetroSport du Caire.

Vous venez d’une expédition bien remarquable mais tout de même infructueuse. Quelles sont vos premières impressions ?
Je perçois cette élimination de l’ASEC Mimosas comme une petite déception car nous espérions réussir le coup aux bords du Nil et nous y avons cru jusqu’au bout. C’est une déception naturelle, surtout que nous n’avons perdu sur aucune des deux rencontres. Les garçons se sont battus comme ils le pouvaient. Moi en tant qu’entraineur je me sens satisfait de la manière avec laquelle le match s’est déroulé.# Nous avons mis l’ENPPI en difficulté et nous l’avons même contraint à un repli pendant un long moment. Les garçons qui étaient en nette confiance ont produit du jeu dans une réelle animation technique et tactique, mais nous avons encore une fois manqué de percussion. L’état d’esprit avec lequel, les garçons ont évolué me donne d’espérer une équipe dont les contours échapperont dans peu de temps à tous ses adversaires car c’est avec un esprit de vainqueur que les jeunes ont mis l’ENPPI en difficulté sur ses propres bases.

Après l’élimination de l’ASEC Mimosas en coupes africaines, pouvez-vous nous donner vos objectifs immédiats ?
Déjà dès le coup de sifflet final, au stade Petrosport du Caire, nous avons pris conscience de ce qu’il ne nous restait plus que les affaires locales. Nous nous consacrerons désormais aux affaires locales et surtout nous travaillerons pour donner à ce bel effectif Jaune et Noir un caractère plus percutant, pour qu’il rayonne de toute son efficacité. Du travail est en train de se faire. Une bonne base est acquise mais il faut encore aller de l’avant car c’est cela qui distingue les leaders.

Quels sont vos prochains rendez-vous immédiats ?
Les prochains rendez-vous de l’ASEC se définissent en un premier mach le jeudi prochain contre le WAC de Williamsville, dans le cadre les 1/16èmes de finale de la 46ème édition de la Coupe Nationale et ensuite le jeudi 11 Juin, contre l’AS Denguélé pour la 9ème journée en retard. Nous aborderons ces deux rencontres dans le même esprit car pour nous, ce sont des challenges immédiats à réussir.

Depuis la 9ème journée, ISSIA Wazi est le nouveau leader du championnat national. Que vous inspire cet état de fait ?

Le constat est très simple ! Rien ne sera facile dans le championnat. Il va donc falloir redoubler de rigueur, être plus performant mentalement et aller chercher les victoires. La ligue 1 est engagée, la bataille sera rude et sans merci, nous avons nos moyens et nous mènerons le combat jusqu’au bout. Deux années sans le titre de champion, c’est beaucoup trop pour notre club. Il est donc temps pour nous d’aller chercher le titre de champion cette année. Nous devons être prêts tactiquement et mentalement. On a les éléments pour et les moyens ne manqueront pas. Sur ce coup j’ai la foi !

Au lendemain de la prise des commandes de l’équipe professionnelle, vous avez soutenu croire en cette équipe dont vous admirez l’effectif. Cette confiance en l’équipe fanion des Jaune et Noir est toujours d’actualité ?
Oui, je vous dirai même que les dernières évolutions des gamins sur les stades me réconfortent dans ma position. Je crois fermement en cette équipe et en ses potentialités qui, je pense sont immenses. Je souhaite que nous continuions à travailler et que les jeunes soient beaucoup plus assidus dans le travail quotidien et qu’ils se remettent en confiance. Nous attendons le meilleur de leur talent et leur esprit de vainqueur nous accompagnera dans nos challenges immédiats que sont la coupe nationale et le titre de champion.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

7 − 6 =