L’ASEC Mimosas éliminée par l’ENPPI

Après avoir concédé le match nul (2 – 2) au stade Félix Houphouët Boigny à Abidjan, devant les pétroliers de l’ENPPI du Caire, le dimanche 17 mai dernier, l’ASEC Mimosas avait effectué le voyage du Caire dans l’objectif prononcé d’arracher la qualification pour les phases de poules de la Coupe de la Confédération. Cette mission, tout observateur averti l’avait jugé difficile mais vu sous un angle propre au reverse du football, il a été tout même indiqué que cette mission n’était pas impossible. Fort de son collectif et surtout de sa nette connaissance des stades du Maghreb, l’ASEC Mimosas avait voyagé optimiste et sereine. Elle croyait en ses valeurs propres et les 2 fois 45 minutes du Stade Petrosport qui se sont soldées infructueuses, ont noyé l’optimiste des Jaune et Noir. En obligeant les Jaune et Noir au match nul ( 0 – 0 ), l’ENPPI barre la route de la qualification à l’ASEC Mimosas.# Comme d’autres grands du continent, en occurrence le National Al Ahly, l’ASEC Mimosas dit adieu à la Coupe de la Confédération. Diomandé Ahmed Hervé et ses coéquipiers qui s’étaient engagés dans un match de nerfs dont ils avaient même réussi à prendre les commandes à la 1ère mi-temps par une nette possession des balles, auront donné le meilleur d’eux même dans une rencontre sans lendemain. Même si les Jaune et Noir ont encore échoué sur les bords du Nil, le jeu qu’ils auront développé aura interpellé plus d’un. Toute l’Egype à travers l’ENPPI reconnaît avoir pris de la mesure avec un club de taille, l’ASEC Mimosas d’Abidjan dont la hauteur de jeu donne un accent particulier aux compétitions africaines. « L’ASEC Mimosas est un grand club africain que nous connaissons bien en Egypte », a reconnu le coach de l’ENPPI.
Les Jaune et Noir privés désormais des podiums africains pour cette saison 2009, se réservent désormais aux affaires locales où d’ailleurs ils mènent les débats depuis la 8ème journée.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

11 − 2 =