L’ASEC défait le nid des aiglons

Le premier derby ASEC/AFRICA de la saison 2009 vient de tourner à l’avantage des protégés de Me Roger OUEGNIN qui ont pris le dessus sur les aiglons en les battant par le score de 2 buts à 1. Une victoire pleine de sens et surtout qui intervient à un moment de forte redynamisation du collectif Jaune Noir.
Attendus au stade de la Paix de Bouaké, où certains pensaient
y avoir élevé leur bastion, les poulains de Maxime Gouaméné ont
démontré que le dernier mot revenait aux acteurs sur le rectangle vert. On les annonçait si jeunes pour tenir tête aux aiglons, et trop fragiles pour tenir les deux fois 45 minutes chaudes et éprouvantes mais à la surprise générale, les enfants de sol béni ont défait le nid des aiglons pour ainsi les précipiter au 9ème niveau inférieur du classement.# Si la grande mobilisation des actionnaires, décidés à donner un caractère solennel à cette rencontre, était un signe, il fallait aussi lire sur le visage de la bande à Maxime Gouaméné pour comprendre que cette journée en retard sentait la poudre.
Très regroupés et surtout mobilisés, les mimos très rapidement vont dicter leur loi à l’adversaire et dès la première mi-temps vont prendre une belle avance au score sur un excellent but plein d’audace et de technicité de Dion Sédé Marc. Idéalement servir alors qu’il partageait la surface de réparation du portier des oyés, il suffira d’une excellente talonnade à Dion Sédé Marc pour offrir le premier but à l’ASEC Mimosas. C’est sur cette avance au score de l’ASEC Mimosas que les deux formations s’accorderont le temps d’oxygénation.
La seconde période sera beaucoup plus animée. Chacune des deux formations aura son quart d’heure meublé de plusieurs occasions de but. L’Africa Sports réussira l’exploit en arrachant l’égalisation sur une frappe de Kouassi Kouamé. La balle en rebondissant trompe le gardien Yéboah Daniel. Alors que l’égalisation intervient dans les 5 dernières minutes, les Jaune et Noir ne baisseront pas les bras. Ils mettent le rouleau compresseur Jaune et Noir en marche. Frimpong Yaw servit alors qu’il amorçait la défense de l’Africa, va d’un calme légendaire éliminer son vis-à-vis et servir Kouakou Iréné qui d’une frappe sèche crucifie le portier de l’Africa à la 89ème minute. Ce but intervient comme un but libérateur pour les nombreux actionnaires du Stade de la Paix de Bouaké mais surtout ce but propulse les mimosas dans le fauteuil de leader. C’est donc sur ce score de 1 – 2 en faveur des protégés de Me Roger Ouegnin que l’arbitre central mettra fin à la partie.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

18 − dix =