Une victoire importante pour les mimosas

L’ASEC Mimosas recevait le samedi 11 avril, au stade International Robert Champroux de Marcory, l’Association Sportive des Clubs de Ouragahio (A.S.C.O), dans le cadre de la 3ème Journée du championnat national. Cette 3ème journée qui s’annonçait bouleversante, avec le naufrage enregistré par ISSIA Wazi au Port de San-Pedro (Sewe : 3 – Issia :0), était soupçonnée comme étant le jalon qui allait établir et fixer les traits forts de ce championnat. L’ASEC Mimosas, de retour de son expédition victorieuse et inscrite dans le registre des grands, devait pour réussir la suite des débats africains, se mettre à l’oeuvre et surtout s’appliquer dans sa prestation locale.# C’est ainsi que les mimos ont été instruits de l’importance de cette rencontre. C’est donc avec des armes certes conventionnelles mais d’une nette portée que le coach Patrick LIEWIG a conduit ses gamins sur la pelouse synthétique du robert Champroux. En face, l’adversaire de cet après midi s’appelait ASC Ouragahio, Club dont les objectifs affichés sont de demeurer dans le peloton des 5 meilleures équipes ivoiriennes, s’est senti interpelé pour un poste africain à la faveur des 2 premières journées de la ligue1. L’heure de la consolidation de cette position avait sonné pour l’ASCO, qui avait défait le champion en titre lors de la première journée. C’est donc une équipe de l’ASCO très regroupée et évoluant dans un registre très bien élaboré, qui a tenu en échec, les Jaune et Noir jusqu’à la pause. Une pause qui intervient après une grosse débauche d’énergie des jeunes mimosas qui avaient pendant les 20 premières minutes englouti le match, dans une réelle domination estimée à 78%. Une domination qui par ses gros traits ne pouvait s’éclipser du constat de tout observateur. Une première mi-temps qui a été aussi meublée de belles actions offensives dont les plus émergentes sont signées de Traoré Losséni pour l’ASCO sur une percée infructueuse à la 25ème minute et de Adom Arsène à la 36ème min sur un canon qui malheureusement s’évade loin de sa cible.
La seconde période, beaucoup plus accélérée, a été d’une autre facture dès le premier quart d’heure. L’entrée du Jeune Koffi Foba Stevens, désigné meilleur joueur du mois de Mars 2009, par les internautes de www.asec.ci, donne du répondant aux actions offensives des poulains de Patrick LIEWIG. En éveil et prononcé aux petits soins de son système tactique, le coach Patrick LIEWIG arrive à la 60ème minute à défaire le nœud de l’engrenage défensif de Ouragahio qui du coup perd sa stabilité. C’est donc dans cette réorganisation, que Arsène Adom et Koffi Stevens vont dicter leurs lois aux défenseurs de l’ASCO. A la 73ème min, Koffi Foba Stevens prend ses responsabilités en assurant son vis-à-vis et du droit, il enflamme le portier de Ouagahio qui reste hypnotisé devant cette action. A 1 but à 0, l’ASEC prend une avance considérable, que Adom Arsène tentera de consolider sur une très belle action mais ton tir devisé s’évanouit au-delà de la barre transversale. Les hommes venus de Ouragahio espèrent toujours revenir au score, ils continuent de pousser dans un jeu très plaisant. Dans les derniers instants, Traoré Losseni manque l’égalisation sur une percée, mais Yéboah Daniel très présente s’impose en maître dans une défense restée inviolée pendant 90 minutes.
C’est donc sur ce la plus petite marque (1 -0) mais très importante, que l’ASEC Mimosas s’impose devant l’ASC Ouragahio et du coup, reprend les commandes du championnat national.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

17 − quatorze =