Les Jaune et Noir prennent le dessus

L’ASEC Mimosas rencontrait le samedi 21 mars 2009 à 15H30, au stade Robert Champroux d’Abidjan Marcory, l’Entente Sportive de Bingerville dans le cadre de la 1ère journée du championnat national. Ces premiers de jour de classe de la ligue1 furent sonorisés de la meilleure des gammes par les Jaunes et Noir, qui ont muselé les Bingervillois avec deux belles signatures du bataillon offensif de l’ASEC Mimosas que certains disaient jeune et inexpérimenté.
La rencontre a eu beaucoup de mal à se défaire pendant le premier quart d’heure timide et sans occasions réels de but. Ce temps d’observation donnera place à partir de la 20ème à un autre visage de l’ASEC Mimosas. Le rouleau compresseur des Jaune et Noir soudainement se mit en marche pour ne plus jamais s’arrêter. Après 4 belles occasions de but menées de concert par une attaque très épanouie soutenue par une tour de contrôle actionnée par Kouakou Iréné, les poulains de Patrick Liewig trouvent la faille dans la défense des Bingervillois. Suite à une combinaison bien coordonnée, Kouakou Iréné coulisse le cuir sous la semelle droite de Koffi Foba Stevens qui ouvre la marque à la 29ème minute. Si l’on sentait l’emprise des Jaune et Noir sur cette phase de jeu depuis les 15 et 20ème minutes, ce premier but a littéralement été salué par les 2000 spectateurs du Robert Champroux. Les Jaune et Noir, très appliqués et déterminés à plier le match vont multiplier les occasions qui malheureusement resteront sans lendemain jusqu’à la pause.
La deuxième période, a été très vite enveloppée par l’ASEC Mimosas qui visiblement appliquait une nette occupation du carré vert. Par moment, l’on sentait la toile Jaune et Noir tissée des mains du Coach Patrick Liewig et menée par des garçons comme Kadio Boris, Kouakou Iréné, Koffi Foba Stevens et Koné Bakary, étouffer l’arrière garde de l’Entente Sportive de Bingerville. Cette forte pression ne pourra pas être contenue par l’ESB. Profitant d’un temps de relâchement de la Défense de Bingerville, Kouadio Kouassi Pacôme envoie une balle levée de la Droite qui est superbement reprise d’une tête piquée par Koné Bakary à la 57ème minute. A 2 buts à 0, les carottes sont cuites pour l’ESB qui n’était que l’ombre d’elle-même sur l’excellente pelouse synthétique du Stade Robert Champroux.

L’ASEC réussit ainsi son entrée en championnat national et signe le bon départ tant attendu par les milliers d’actionnaires, qui s’apprêtent à recevoir mais aussi à accompagner les protégés de Me Roger OUEGIN au Stade Municipal de Bouaké, le Jeudi 26 mars prochain dans le Cadre de la 2ème Journée où, ils croiseront le fer avec les militaires de la SOA.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre + neuf =