Interview – MENSAH Francis (Ailier gauche de l’ASEC Mimosas). « Je ne suis pas dépaysé »

Mensah Francis est la troisième recrue ghanéenne de l’ASEC Mimosas à qui nous donnons la parole. Il nous parle de son nouvel environnement et de ses ambitions. Interview.

Mensah, pourquoi n’as-tu pas disputé un seul match du tournoi FHB alors que tes deux autres compatriotes en ont disputé au moins un, chacun ?
Je suis arrivé un peu tard dans le groupe après le stage de préparation d’avant-saison. Je n’étais pas au même niveau de forme que mes autres coéquipiers au moment du tournoi FHB. Je faisais un travail de remise en forme. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas joué.

Comment trouves-tu les séances d’entraînement de ton nouveau club ?
Sincèrement, je les trouve un peu plus corsées, un peu plus dures que celles de mon ancienne équipe. Au début, c’était difficile. Mais je me suis finalement adapté aux méthodes de l’ASEC Mimosas.

Et ton intégration dans le groupe ?
Ça se passe très bien. Je me sens bien ici. Tout le monde est gentil avec nous. La seule difficulté était la barrière de la langue, au début. Mais on a la chance de tomber sur un entraîneur qui s’exprime bien en anglais. Il nous explique en anglais ce que nous ne comprenons pas en français. Ses collaborateurs et les coéquipiers nous aident à comprendre et à parler français. Petit-à-petit, les difficultés s’aplanissent et notre intégration se fait sans problème.

Comment trouves-tu le cadre de Sol Béni ?
Oh, il est magnifique et pas tellement différent de ce que j’ai connu à Feyenoord Fetteh Football Academy d’Accra. Les infrastructures sont de très bonnes qualités. Les gens qui y travaillent sont vraiment gentils. Je ne suis pas dépaysé parce que je suis déjà venu à Sol Béni, à deux reprises. La première fois, avec Feyenoord Fetteh Football Academy pour un stage interne d’une semaine et la seconde fois, c’était toujours avec Feyenoord Fetteh pour un tournoi Orange des centres de formation.

Que penses-tu du succès de l’ASEC Mimosas en Coupe FHB ?
C’est une excellente chose et ce n’est pas une surprise pour moi. L’ASEC Mimosas est un grand club qui a l’habitude des grandes compétitions et des grands tournois. Je connais l’ASEC Mimosas depuis longtemps. Il participe régulièrement à la Ligue des champions de la CAF et il est au sommet du football ivoirien depuis près de vingt ans. Ce genre de tournoi n’a plus de secret pour ce club. Je savais donc depuis le début que nous remporterions le tournoi FHB.

Quelles sont tes impressions sur ton nouveau groupe ?
Il est bon et il regorge de beaucoup de talents. Les joueurs ont confiance en eux. Cela est très important. L’entraîneur est bosseur et perfectionniste. Je pense que je vais progresser dans le jeu, à l’ASEC Mimosas.

Es-tu sûr de te faire une place dans ce groupe ?
Il est vrai qu’il existe beaucoup de bons joueurs dans l’équipe, mais je compte me faire une place et montrer que je peux apporter quelque chose au groupe.

Combien de temps comptes-tu rester à l’ASEC Mimosas ?
Je ne sais pas. Le temps appartient à Dieu. C’est la suite des événements qui décidera combien de temps je resterai dans mon nouveau club.

Quelles sont tes ambitions sportives ?
Je l’ai dit tantôt, je veux avoir ma place dans l’équipe. Si j’entre dans les plans de l’entraîneur, je me battrai pour aider mon club à remporter toutes les compétitions nationales et la Ligue des champions de la CAF. Après, j’envisagerai une carrière professionnelle en Europe.

Interview réalisée par KONE Ismaël.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

16 − 3 =