25e journée de la Ligue 1, ASEC : 5 – ASC Ouragahio : 0. Les Mimos dynamitent l’ASC Ouragahio

Les mimosas recevaient l’ASC Ouragahio, au stade Robert Champroux de Marcory, ce mercredi 19 novembre 2008, dans le cadre de la 25ème et avant-dernière journée du championnat national. Après un temps d’observation qui aura duré les deux premiers quarts d’heure, au cours desquels les deux formations ont évolué à jeu égal, l’ASC Ouragahio est pris à l’usure à la 28ème minute. Il aura fallu donc 28 minutes à Gohi Bi Cyriac et ses coéquipiers, pour faire voler en éclats le rideau de fer défensif des hommes venus de Ouragahio. Cyriac sera l’homme choisi pour ouvrir le bal, exactement à la 29ème minute sur une excellente balle de N’Gossan Antoine. Les jaunes et noir vont entretenir le score jusqu’à la mi-temps.
La deuxième mi-temps sera une véritable articulation de jeu plaisant et d’efficacité. Gohi Bi Cyriac et ses coéquipiers vont entamer la récitation de la gamme du talent et de l’excellence. A la 48ème minute, N’Gossan Antoine, l’homme aux multiples passements de jambes va s’illustrer sur le coté gauche. Il va actionner des passements de jambes couronnés d’un centre appuyé qui trouve Gohi Bi Cyriac. Ce dernier est abattu dans la surface de réparation sous les yeux de l’arbitre central Dembélé Sény. Le penalty est transformé par Zoro Cyriac. Les Jaune et Noir prennent de l’avance mais surtout gagnent en intensité dans leurs actions offensives. A la 55ème, Koffi Gérard envoie une balle en cloche pour N’Gossan Antoine qui va se donner le plaisir de corser l’addition à 3 buts pour les Jaune et Noir. Seulement trois minutes plus tard, Adom Arsène sur un coup franc va porter le score à 4 buts à 0. Le Coach Patrick LIEWIG et ses poulains observent le cap offensif tout en gardant la chandelle défensive allumée. Guindo Moussa et Bakayoko Adama vont faire leur intervention au lieu et place de Adom Arsène et Koné Bakary. A la 73ème minute, Gohi Bi Cyriac échappe de manière extraordinaire à la défense de l’ASC Ouragahio. Il est accroché par le gardien qui va écoper d’une double sanction, une expulsion et un penalty que va transformer Zoro Cyriac, l’enfant de Bédiala à la grande joie des nombreux actionnaires qui ont effectué le déplacement du stade Robert Champroux. C’est sur ce score lourd de 5 buts à 0, que l’arbitre central Seny Dembélé va mettre fin à la rencontre.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix − 8 =