Interview Patrick Liewig « Rester dans la dynamique du dernier match »

Profitant de la trêve, l’entraîneur principal de l’ASEC Mimosas a scindé son groupe en deux pour, dit-il, avoir plus de concentration et de rigueur, conscient que les derniers matches de la Ligue 1 seront déterminants pour le titre. Interview.
Quel est l’état de votre équipe en ce moment ?
L’équipe est consciente des échéances à venir. A savoir les trois derniers matches qui détermineront le champion de Côte d’Ivoire. L’équipe est dans la dynamique du dernier match. Mais elle a encore des lacunes (dans la justesse de jeu).

Le groupe restera-t-il le même pour la dernière ligne droite de la Ligue 1 ou y aura-t-il un dégraissage ?
Le groupe a été réduit à 24 joueurs dont 21 joueurs de champ et 3 gardiens, pour avoir plus de concentration et plus de rigueur, dans tous les secteurs de jeu.

Un tel réaménagement était-il vraiment nécessaire?
24 joueurs à l’entraînement permet de mieux cibler les objectifs à atteindre. On sait que la concurrence existe dans une équipe, mais de cette manière, elle existe plus chez les joueurs qui postulent et qui sont aptes à pouvoir répondre aux exigences demandées tant dans les domaines mental, technique, tactique que dans l’unicité de pensée (sur le terrain).

Quel est le sort réservé au groupe de joueurs dont les noms ne figurent pas parmi les 24 joueurs retenus?
Le second groupe dont vous parlez n’est pas celui des  »pestiférés ». Il est aussi encadré par l’entraîneur principal et ses adjoints et bénéficie aussi de l’assistance du même service médical. Ce groupe s’entraîne tous les après-midis et participe à deux matches amicaux par semaine, les mercredis et vendredi. Ici, l’objectif est de travailler plus sur les spécifiques, en intégrant des joueurs à l’essai ou des joueurs du centre de formation qui aspirent à intégrer le groupe professionnel, donc une évaluation à tous les niveaux.

Après avoir enchaîné de belles et importantes victoires face à Issia Wazi et au Sporting Club de Gagnoa, votre équipe est relancée dans la course au titre. Est-ce votre avis ?
On sait qu’il nous reste trois matches déterminants. On a notre destin en main. A nous de nous préparer en conséquence et de faire appel aux éléments les plus aptes à défendre les intérêts et les objectifs de l’ASEC Mimosas.

Qu’est-ce qui a fait la différence au cours des deux derniers matches de Ligue 1 ?
Lorsque vous n’êtes plus dépendant de la liste caf des joueurs, parce que vous n’êtes plus en Ligue des champions, il faut prendre en considération l’ensemble du potentiel du club, à savoir, les joueurs qui sont dans l’équipe professionnelle. L’entraîneur principal que je suis doit être décideur et prendre la responsabilité en apportant un souffle nouveau du fait de l’énergie physique et psychisme dépensée au cours de la Champions League.

Une trêve de trois semaines n’est-elle pas mal venue ?
C’est à nous qu’il revient de mettre en place une organisation, un planning d’entraînements, des matches amicaux qui fassent que nous restions compétitifs, en gardant dans l’esprit que nous nous préparons, à travers ces matches, à une semaine déterminante. L’équipe continue à s’entraîner et à jouer comme si la saison était dans la continuité sur le même rythme de compétition.

Pensez-vous que le planning d’entraînements et de matches amicaux suffiront pour permettre à votre équipe de rester dans la dynamique de la victoire ?
Ces trois semaines doivent permettre à ce groupe resserré d’avoir la force collective, le mental et les qualités techniques qui permettent de rester dans une dynamique de victoire.

On aura droit au classico, ASEC Mimosas-Africa Sports, à la reprise. Comment analysez-vous les chances de votre équipe dans ce match qui sera, sans nul doute, déterminant pour l’acquisition du titre 2008?
Je pense d’abord à mon équipe avant de penser à une autre équipe. Quelles que soient les équipes en face, notre devise est de respecter l’adversaire. Nous respectons l’Africa qui est le leader actuel. Elle a un potentiel certain, notre seule pensée doit se porter sur nous-mêmes, sur nos valeurs et sur nos potentialités afin de reprendre la tête du championnat.

Interview réalisée par

D. Clément.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quinze − quatre =