19ème journée en retard de la ligue1: Stade:1 – Asec: 0. Les mimos s’inclinent pour la 1ère fois

L’ASEC mimosas s’est inclinée pour la première fois, lors du championnat 2008, face au Stade d’Abidjan. Les Jaune et Noir ont concédé leur seule défaite, le jeudi 16 octobre au stade Robert Champroux, au soir de la 19ème journée en retard qui les opposaient aux Yéyés du Stade d’Abidjan. Bien que les objectifs affichés avant cette rencontre par chacune des parties soient différentes, l’ASEC pour la reconquête du titre et le Stade pour le maintien, auront présenté un derby au bout de 96ème de jeu. Cet autre derby a tourné à l’avantage des yéyés, venus avec des arguments beaucoup plus solides. Même si cette rencontre aura laissé les spectateurs du Robert Champroux sur un goût d’inachevé dû à l’absence d’un fond de jeu appréciable de part et d’autre, l’essentiel se résume en 3 points empochés malheureusement par les Stadistes.

Un match sans grande évolution et solennellement démembré, mais qui a affiché des occasions sporadiques de but à l’image des contrôles infructueux de Cyriac Gohi Bi dont une nette offensive meurt sur la barre transversale. A la mi-temps le score sera toujours nul et vierge (0-0).

La deuxième mi-temps, l’autre tremplin pour les deux équipes, n’aura pas atteint l’objectif escompté du côté des Jaune et Noir. Mangoua Késsé entré à la place de Broussou Jean Claude à la 46ème minute et Adama Bakayoko entré quant à lui à la place de Touré Oyala Ibrahim à la 68ème minute, ne réussiront pas à catalyser les offensives mimosas. A la recherche de la formule idéale, les Jaune et Noir sont abattus à la 75ème par un but des Yéyés. L’atmosphère s’alourdit mais les poulains de Patrick LIEWIG croient toujours pouvoir résoudre l’énigme stadiste. Kouamé Magloire à la 84ème minute cèdera sa place à Koné Bakary chargé de mener les offensives Jaune et Noir. Mais les Mimos se heurtent au jeu désœuvré des Yéyés meublé d’antijeu. Ce qui oblige l’arbitre central à expulser Bleu Georges Eric à la 95ème minute suite à 2 cartons jaunes (75ème minute et 95ème minute). Les 6 minutes additionnelles n’auront pas suffit à Gohi Bi Cyriac et ses coéquipiers. Les Jaune et Noir s’inclinent donc devant le Stade d’Abidjan (1-0).

La perte est lourde certes, mais l’élégance du foot donne à croire d’une meilleure suite. Tant que roule Le ballon, les Jaune et Noir soutenus par les actionnaires s’accordent d’espérer, espérer d’un titre qui se nourrit du talent des jeunes, qui comme une eau vive, ravive la chlorophylle des fleurs Mimosas. Les valeurs du football sont grandes et nobles, et la profondeur de la beauté d’une saison se définit au fil des matches et s’apprécie au soir de la dernière journée. C’est cela l’autre dimension de la passion du foot qui comme un parfum doit communiquer aux uns et aux autres, les challenges que se sont fixés les mimosas.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

12 − deux =