12e Ligue des champions de la CAF- 5e journée, ASEC – Dynamos. L’ASEC a les clés du succès

Défaite 2-1 au match aller au Zimbabwe, par le Dynamos FC, l’ASEC Mimosas a l’occasion de prendre sa revanche sur son adversaire, ce samedi, au stade Robert Champroux, dans un match déterminant pour sa survie dans la Poule A.
Deux questions fondamentales hantent les esprits à l’approche du rendez-vous de ce samedi. Que feront les Mimos après leurs deux sorties en Ligue 1 ? Retrouveront-ils le même état d’esprit contre le Zamalek ou même contre Al Ahly ? Pour sûr, les Mimos n’ont pas le choix. Ils vont se défoncer parce qu’ils sont décidés à aller au bout de cette belle aventure. Tous sont conscients que cela passe par une victoire contre le Dynamos. L’ASEC a su se repositionner. Ce n’est pas maintenant qu’elle abdiquera. Les joueurs sont sur le pied de guerre. Alli N’Dri et ses camarades sont gonflés à bloc. Chaque fois que les joueurs sont décidés à passer à la vitesse supérieure, leur adversaire connaît rarement le répit. Intenable contre le Zamalek, avec une boulimie offensive, l’ASEC a les clés du succès. Elle le sait. Il lui faut retrouver les vertus qui ont toujours fait sa force, à savoir la maîtrise collective, la discipline tactique, la solidarité dans le jeu et le mental. D’ailleurs, pour le technicien jaune et noir : « il n y a pas d’alternative. Il faut prendre les trois points. On en totalisera 8 et le Dynamos restera à 3. Cela ne dépendra que de nous mêmes ». Mais Patrick Liewig sait que l’adversaire « a une mentalité à toute épreuve. Il joue à fond à l’extérieur comme à domicile à la différence des équipes de l’Afrique du Nord ». Réfutant que son équipe a deux visages, le patron du banc de l’ASEC Mimosas soutient que le Dynamos ressemble bien à l’ASEC. « On n’est pas une équipe à deux visages. Comme les gens le disent, un pour le championnat et un autre pour la Champions League. On doit faire les choses ensemble surtout dans notre ligne de conduite et dans notre philosophie de jeu », précise-t-il. C’est à ce prix que l’ASEC Mimosas pourra sûrement frapper un grand coup, samedi, contre le Dynamos.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

16 − 9 =