16ème Journée en retard de la Ligue 1, USCB : 2 – ASEC : 3. L’ASEC signe son retour en ligue 1

L’ASEC Mimosas recevait ce mercredi 03 Août 2008, au stade Robert Champroux de Marcory, l’Union Sportive des Clubs de Bassam,
dans le cadre de la 16ème journée en retard de la ligue 1.
Très attendue par les actionnaires qui ont retrouvé la joie depuis la large victoire de l’ASEC face au ZAMALEK SC (3-0),
cette rencontre aura tenu toutes ses promesses. Pour un match en semaine, l’opposition ASEC-USCB, aura mobilisé le public sportif ivoirien.
Environ 6.000 spectateurs avaient effectué le deplacement du Stade Robert Champroux, dont la tribune populaire a retrouvé son ambiance des grands jours de matches.
Le decompte des banderoles étaient en faveur des Jaune et Noir dont les supporteurs affichaient 7 bandéroles contre une seule pour les insulaires.

le decor ainsi planté, place au jeu qui dès les premières minutes s’est voulu très engagé. Les poulains de Patrick Liewig affichent clairement
leurs intentions, en accordant pas de temps de jeu à leurs adversaires. Les compartiments Jaune et Noir sont en mobilité parfait avec des appuis de balles
intervenant sur des lectures anticipées du Jeu. Même si certains tenors comme Mangoua Késse, Kouamé Magloire Gohi Bi Cyraic et autres n’étaient pas presents,
l’on retrouvait la disciplne de jeu qui caractérise les enfants de Sol Béni.
La forte pression des mimosas, soutenue par un jeu bien dévéloppé sur une base offensive très mobile, aura raison des insultaires à la 26ème minute.
Suite à une conduite triangulaire, bakary Koné trouve esseulé dans la defense des bassamois, un attaquant Jaune et Noir en la personne de Bamba Sinaly.
Ce dernier ne se fait pas prier sur cette occasion qu’il concrétise en offrant le premier but de la partie aux nombreux actionnaires.
Quatre minutes plutard, les Bassamois pressent la defense mimosas qui, malheureusement commet une faute qui n’en valait pas la peine. L’arbitre central
M. Koffi Késsé indique le point de penalty. Le coup de pied de reparation est transformé à la 30ème minute par Kouassi Yao Hermann. Le score restera inchangé
(1 – 1) jusqu’à la pause.

La reprise est encore plus engagée de part et d’autre. On retrouve une équipe de l’USCB beaucoup plus offensive et decidée à prendre le dessus dès les premières
minutes de la deuxième mi-temps. La défense Jaune et Noir très bien en place se fait respectée en neutralisant les offensives de l’USCB. A la 57ème minute,
Bakary Koné cède sa place à N’Gossan Antoine. Sur un corner à la 66ème minute, Konaté Amadou de l’USCB se detent et sur un coup de tête bien nourri permet
à la formation venue de Bassam de prendre l’avance au score. L’ASEC Mimosas est menée et la tièdeur gagne les tribunes populaires envahies par les actionnaires.
A la 76ème minute, l’ASEC Mimosas remet les pendules à l’heure, sur un centre au deuxième poteau de Yao Kouassi Martial puissamment repris par Touré Oyala.

Le jeu est alors relancé, il ne reste plus qu’un quart d’heure de jeu, que les mimos veulent très offensif. Le technicien français Patrick Liewig decide alors de rafraîchir son potentiel offensif en faisant entrer Brousou Jean Claude en lieu et place de Bamba Sinaly. Ce fut un remplacement judicieux car la première balle de Broussou Jean Claude
crucifie le portier Bassamois. Yao KOuassi Martial d’une tête levée voit la position de son attaquant. Il renverse alors une balle de manière millimétrée puissamment
repris par Broussou Jean Claude qui hypnotise le portier de l’USCB sur cette occasion qui sème le desarroi dans le camp des insulaires. L’ASEC renverse la vaqueur
et entretient ce score jusqu’au coup de sifflet final de M. Koffi Késsé. 3 buts à 2, ce fut le score qui aura sanctionné cette belle affiche de la ligue 1, permettant ainsi
à l’ASEC Mimosas de réduire l’écart qui la sépare de son rival l’Africa Sport. Avec 2 matches en retard, les Jaune et Noir poursuivent leur marche victorieuse.

ALLEZ LES MIMOS !!!

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × cinq =