L’ASEC croise le fer avec l’USC Bassam

Dans le cadre de la 16ème Journée en retard du championnat national, l’ASEC Mimosas croise le fer avec l’Union Sportive des Clubs de Bassam ce mercredi 03 Août 2008, à partir de 15H30 au stade Robert Champroux de Marcory. Actuellement classés 3ème avec 2 matches en moins, les mimos se doivent de se repositionner et reprendre la place qui est la leur dans ce concert national du football professionnel. Ils reviennent d’une grosse prestation en champions league et sont déterminés plus que jamais à aller de l’avant quelque soit la compétition et les enjeux.

Ce match en retard remet partiellement les mimos à jour sur le calendrier des rencontres mais doit se solder par une coloration victorieuse afin de réduire l’écart qui sépare l’ASEC de son rival, l’Africa Sport d’Abidjan. Les journées de la ligue 1 s’épuisent, les rangs se précisent mais l’ASEC Mimosas n’a pas encore dit son dernier mot. Après sa brillante victoire en champions league samedi dernier, l’ASEC est aujourd’hui perçue comme une équipe à deux visages et dont les prestations en championnat national restent moyennes.
Ce qui assombrit sans réelle valeur la rencontre ASEC-USCB, qui vue sous le projecteur Jaune et Noir, reste un match comme les autres avec la même motivation et la même discipline. Les poulains de Patrick LIEWG entendent aborder ce match avec le même état d’esprit qu’en Champions league car pour eux un match garde toujours sa même valeur.

Interrogé sur la question de « l’ASEC à deux visages », le technicien français Patrick Liewig a été très clair. Pour lui, il est juste de s’en tenir aux réalités qui sont que l’ASEC Mimosas est engagée sur plusieurs fronts mais garde les objectifs du club : deux coupes ( Coupe FHB et Coupe nationale) et un objectif continental, la champions league.

« Nous sommes le seul club ivoirien à représenter le football ivoirien au haut niveau, aussi nos performances à l’échelle continentale font que les équipes rencontrées au niveau national ont une motivation décuplée. Bien que l’ASEC Mimosas n’ait pas jusqu’à ce jour perdu de match au plan national.
Ceci dit : qui n’avance pas récule …
Non pas des justificatifs mais des explications …»

En somme l’ASEC est la même, avec les mêmes valeurs et les mêmes motivations. C’est donc l’Equipe professionnelle de l’ASEC Mimosas riche de ses talents individuels et de son potentiel que rencontre ce mercredi l’USC de Bassam.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

17 − 2 =