4ème Journée Champions League, ASEC : 3 – ZAMALEK : 0. Les Mimosas fleurissent !!!

L’ASEC Mimosas rencontrait ce dimanche 31 Août 2008, le Zamalek Sporting Club, dans le cadre de la 4ème journée de la champions league. Classés jusque là en dernière position de la poule A, les Jaune et Noir entendaient lors de ce match de levée de rideau des matches retour des rencontres de poules, se redonner de la côte pour s’inscrire dans le peloton de course vers les demi-finales. Ils connaissaient leur adversaire pour l’avoir rencontré lors de la 3ème journée mais surtout pour l’avoir tenu en échec (0-0) au cours d’une rencontre très héroïque.

L’ASEC Mimosas jouait gros contre le Zamalek car une victoire s’imposait aux protégés de Maître Roger OUEGNIN. C’est fort de ce challenge que Patrick Liewig tissait dans le secret de Sol Béni, le collectif qui aura au cours de cette rencontre donné une véritable raclée au Zamalek.

C’est sur une belle note offensive que les mimos commencent le match, avec une réelle domination qui laissait percevoir la motivation du collectif de Patrick Liewig. Malgré une intimidation égyptienne démembrée dès l’entame du jeu, les poulains du technicien français ne perdent pas de vue leur objectif. Ils vont ainsi multiplier les offensives par des accélérations sur une défense égyptienne très bien en place.
A la 8ème minute, une percée de Gohi Bi Cyriac panique la défense égyptienne qui l’abat à l’entrée de la surface de réparation. Le coup franc ne donnera rien. Trois (03) minutes plus tard, Mangoua Késsé applique un débordement sur le coté droit suivi d’une conduite transversale du ballon puissamment repris par Valery Kocou, mais le portier égyptien se trouve sur la trajectoire du ballon.
Les mimos continuent de multiplier les offensives à la recherche du but qui, comme un libérateur intervient à la 25ème minute sur une accélération de Guindo Moussa suivi d’un centre qui à la surprise générale meurt dans les filets du gardien égyptien. L’ASEC prend ainsi l’avantage au score (1-0) et multiplie ces remontées sur la défense égyptienne qui gardera le cap jusqu’à la mi-temps.

La reprise de la 2ème mi-temps se fera sans round d’observation, mais avec une équipe égyptienne plus offensive donnant ainsi de l’animation au jeu. Patrick LIEWIG décide de passer à la vitesse supérieure en faisant entrer N’Gossan Antoine en lieu et place de Dion Sedé Marc. Ce remplacement donne de la fraîcheur à l’attaque Jaune et Noir avec un N’Gossan Antoine très inspiré. Il pèse de tout son talent sur la défense égyptienne à qui il applique ses propres ordonnances sur des percées tant du coté droit que du coté gauche. Le rouleau compresseur Jaune et Noir est en marche, les tribunes sont en effervescence et les athlètes mimosas articulent un jeu plaisant avec comme Chef d’orchestre Antoine N’Gossan appuyé de Cyriac Gohi Bi et Mangoua Késsé dont la maîtrise du jeu, les accélérations et les temps d’arrêts étourdissent la tour de contrôle Egyptienne.

A la 70ème Minute, après une percée extraordinaire, N’Gossan Antoine hypnotise la défense égyptienne avec des passements de jambes multiples avant d’offrir sur un plateau d’or une excellente passe à Bamba Sinaly, qui d’une rotation instantanée inscrit le 2ème but de l’ASEC Mimosas.

Trois minutes plus tard, Cyriac Gohi Bi prend de vitesse la défense égyptienne sur une relance de Kocou Valery Arthur. Le gardien égyptien se sent dans l’obligation de l’abattre dans la surface de réparation. L’arbitre Central prononce la sentence ultime transformée par N’Gossan Antoine à la 74ème minute.

L’ASEC exprime ainsi sa suprématie sur ses trois (03) réalisations qui la réinstallent du coup dans la course au sein de cette poule A, où elle occupe désormais la 2ème place derrière le National Al Ahly d’Egypte. Le prochain match des Jaune et Noir dans cette champions league aura lieu dans 15 jours face au Dynamos FC de Zimbabwe au stade Robert Champroux de Marcory.

Buts

Guindo Moussa (25’)

Bamba Valy Sinaly (70’)

N’Gossan Antoine (74’)

Remplacements

Dion Sédé Marc – ( N’Gossan Antoine 56’ )

Mangoua Késsé – ( Bamba Valy Sinali 68’ )

Gohi Bi Cyriac – ( Dali Franck Okahué 87’ )

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × cinq =