12e Ligue des champions de la CAF- 4e journée, ASEC Mimosas-Zamalek SC. Prendre les trois points

Ce dimanche, au stade Robert champroux de Marcory, l’ASEC Mimosas rencontre le Zamalek SC pour le compte de la 4e journée de la Ligue des Champions, dans la Poule A. Un seul leitmotiv, battre le Zamalek SC et se repositionner au classement.
Au lendemain du match nul (2-2) en Ligue 1, l’ASEC Mimosas a repris les entraînements dans la bonne humeur, à Sol Béni. Tout se passe normalement. Aucune tristesse ou aucun découragement ne se lisent sur les visages. Preuve que l’ambiance dans le vestiaire est très bonne. Dans les esprits, le match de dimanche contre le Zamelek est bien présent et l’objectif est clair : Prendre les trois points. Le capitaine Alli N’dri Vincent le confirme. Ses coéquipiers et lui, savent faire la différence entre la Ligue 1 et la Ligue des Champions. Depuis deux matches en effet, ils sont éblouissants dans la compétition phare africaine des clubs. Il reste à matérialiser cela par une victoire. Cette fois, ils sont unanimes que ce sera la bonne. «On a notre destinée, on doit continuer à être compétitif et faire le nécessaire pour prendre les trois points», dit Patrick Liewig. Pour réussir ce pari, l’entraîneur Mimos, n’a pas de solution miracle. Pour lui, « Il faut rester dans le même état d’esprit que contre Al Ahly à Abidjan et le Zamalek au Caire et garder la lucidité qui est une nécessité dans cette confrontation ». La priorité pour le technicien jaune et noir, « c’est la victoire sans état d’âme ». Ce que pense son capitaine, à savoir « gagner sans faire de calcul et quelle que soit la manière ». De l’avis du très prometteur milieu de terrain, Kouakou N’doua Irénée, «ce match constitue l’ un des plus importants de l’ASEC, cette saison. Pour cela, nous devons tout faire pour mettre la chance de notre côté». Mettre la chance de son côté, c’est de concrétiser les occasions en buts et ne pas se mettre soi-même en danger. Le défenseur central, Diomandé Ahmed Hervé le confirme : «Gagner et se relancer dans la course. On doit être concentré défensivement et offensivement pour assurer la victoire».
Un peu plus prudent, Kouamé Magloire, soutient qu’ «il ne faut pas être euphorique. Le Zamalek, à l’image des équipes de l’Afrique du Nord, procède par des contres, à l’extérieur. On doit, conseille-t-il, être attentif et efficace en attaque pour l’emporter et se positionner dans le classement».
L’ASEC Mimosas fait rêver plus d’un dans cette Ligue des Champions. Dimanche, elle donnera encore tout pour arracher cette victoire qui fait défaut, pour couronner ses belles prestations.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

9 + onze =