3éme Journée Champions league Zamalek-ASEC. ASEC Mimosas : fais ton job

Tu l’as choisi

Il existe des coopératives, des clubs services, des clubs d’amis, des clubs du dimanche, etc. Toi, tu as choisi le sport et beaucoup plus le foot, au profit de la jeunesse et de la Nation. Fais donc ton job. On appréciera, sincèrement, hypocritement, ou on n’appréciera pas, mais personne n’ira s’imaginer que tu n’es pas à ta place. Tu y es, conserve-là. Ligue 1, Coupe nationale, Ligue des champions, voici tes principaux ateliers, tes chantiers. Ne les délaisse jamais. A chacun sa vocation, à chacun son rôle. Toi, c’est ton job ; fais-le consciencieusement.

Hier tu étais sur le front de la Champions League, demain tu seras sur celui du championnat national. Ceux qui seraient les premiers à rire si tu passais au travers de tout, sont ceux-là même qui donneraient cher pour être à ta place, avec le même sort en plus. ASEC Mimosas, le sport, et spécialement le football, c’est ton job ; il n’ y a vraiment aucun doute à cela. Fais-le sans rechigner et sans t’en laisser conter. Les obstacles font partie de la vie, et le sport qui est une partie de vie trépidante, en connaît un bout en matière d’obstacles. Parmi ceux-ci, on sait que l’égoïsme des hommes n’est pas le moindre.

Tu le fais si bien

Lorsqu’on est manchot dans une activité ou un métier, il se trouve des personnes pour conseiller que l’on en change. Tandis que toi, l’ASEC Mimosas, tu fais bien le job que tu as choisi. Personne ne peut le nier. Sous nos tropiques, ce dernier fait n’est déjà pas banal. La reconnaissance, autre que celle qui est chantée d’une voix fausse, le soutien franc et efficace, le juste prix du mérite, par contre, ne sont pas encore entrés dans nos mœurs par ici. La formule appréciée, prisée même en est plutôt : « tu réussis dans ce que tu fais, fort bien : contente-toi de la reconnaissance chantée ». Alors mon amie, estime à sa juste valeur ce que tu fais, estime pour qui tu le fais et estime ceux pour qui tu le fais.

ASEC Mimosas, ne baisse pas les bras, ne lève pas le pied, ne t’arrête pas en si bon chemin. Celui-ci est long, tu le sais. Le sport est un jeu formateur, rassembleur et enrichissant, pas seulement en espèces trébuchantes et sonnantes. Poursuis ton chemin et tâche de faire toujours bien ce que tu fais déjà si bien. De te retrouver aux premières loges sur plusieurs fronts depuis si longtemps, c’est un mérite qu’on reconnaîtra un jour ou l’autre. Et puis, si ce n’est pas le cas, tu auras encore plus de mérite à continuer ta route, celle que trace le sport jusqu’à la gloire qui demeure dans les anales pour toujours. Et la gloire, généralement, ne dépend pas de la volonté d’un individu ou d’un groupe d’individus.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq + 5 =