2èmeJournée Champions League, ASEC : 0 – AL Ahly : 0 . Une symphonie inachevée

L’affiche africaine à la coloration Jaune et Noire de ce week-end, opposait l’ASEC Mimosas d’Abidjan aux diables rouges du National Al Ahly d’Egypte. Après leur défaite inattendue au Rufaro Stadium de Harare, face au Dynamos FC (2-1), les africains de l’ASEC Mimosas entretenaient, ce samedi 02 Août 2008 au stade International Robert Champroux, une explication à l’allure d’un double challenge. Conscients qu’ils n’avaient pas droit à l’erreur, les poulains du technicien Patrick LIEWIG se sont investis pleinement dans un match qu’ils auraient pu emballer sur une multitude d’occasions de buts aux contours rognés. Visiblement très engagés, les mimosas ont entamé cette fête africaine tambours battant, à l’image de la première accélération de Zorro Cyriac Gohi Bi à la 3ème minute, sanctionnée par un hors jeu.

Le National Al Ahly, présent avec tous ses cadres aura été muet devant une défense Mimosas magistralement assidue sur toutes les velléités offensives égyptiennes. Les champions de la cité des pharaons auront subi 95 minutes de jeu mais aussi 95 minutes chaudes et difficiles. L’ASEC aurait pu plier ce match à la 21ème , 24ème et 27ème minute quand respectivement un tir de Cyriac Gohi Bi rase le montant droit du portier égyptien, une tentative de lobe du même Cyriac Gohi Bi, le bouillant attaquant mimosas, est étouffée in extrémis par un défenseur égyptien et enfin un amorti de la poitrine suivi d’un excellent contrôle de la cuisse de Kone Tiezan reste sans formulation définitive. L’attaque jaune et Noir enflamme les tribunes du champroux sans vraiment apporter aux actionnaires la libération tant attendue avant la pause qui intervient sur le score nul et vierge (0-0).

La reprise sera encore plus animée de chaque coté avec un léger réveil des égyptiens, mais qui restera sans saveur devant une volonté avouée des protégés du PCA Me Roger OUEGNIN, de produire un résultat en cette 2ème journée. Les occasions de buts se suivent et s’articulent mais la libération ne sera pas de cette journée, au cours de laquelle les garçons du Coach Liewig auront offert un football de qualité, qui ne pouvait point passer inaperçu avec cette fanfare d’occasions de buts sans lendemain. Les Egyptiens réussissent ainsi leur coup en bordure de la lagune Ebrié, en contraignant l’ASEC à un match nul (0-0), matérialisant une symphonie inachevée pour les 2500 actionnaires du stade Robert Champroux et les téléspectateurs en général.

Visiblement satisfaits tout de même par la prestation de leur équipe, les actionnaires ont fortement ovationné les athlètes mimosas qui se sont effondrés sur la pelouse du Robert Champroux au coup de sifflet final, signe d’une compétition dont la conquête reste encore possible pour l’ASEC Mimosas d’Abidjan.

Allez les Mimos !!!

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

neuf + 7 =