Dynamos FC : 2 – ASEC Mimos : 1. P. LIEWIG : “ Le constat est mathématique …”

Le dimanche 20 juillet 2008, l’ASEC Mimosas effectuait sa première sortie dans cette 12ème édition de la ligue des champions. Les poulains de Patrick LIEWIG sont tombés face au Dynamos FC au Rufaro Stadium de Harare sur le score étriqué de 2-1. La délégation Jaune et Noir est arrivée hier mardi 22 juillet 2008 de son voyage zimbabwéen. Dès son arrivée à l’aéroport Félix Houphouët Boigny, le premier responsable du staff technique Mimosas a accepté de se confier à ASEC.CI.

Patrick LIEWIG :
« Mes impressions après le match Dynamos FC – ASEC Mimosas se formulent en quelques phases. You play very well. You have a good team. You are unlucky .
Vous avez une bonne équipe, vous avez bien joué. Vous avez manqué de chance ! Tous ces mots en anglais ou en français nous font plaisir mais en même temps nous donnent beaucoup de frustration, parce que la champions league ce n’est pas toujours de bien jouer mais c’est notamment lors d’un déplacement de prendre des points. Nous avions toute l’organisation tactique et technique pour empocher les 3 points.

On a certes des joueurs en attaque qui manquent d’expérience mais derrière ce sont des garçons rompus aux compétitions de haut niveau. Il ne s’agit pas ici de trouver des coupables, mais nous avons une responsabilité collective et individuelle sur les buts encaissés. A un tel niveau de la compétition, ce sont des choses qui ne pardonnent pas. On sait qu’on a les capacités de réagir mais si au bout de 2 minutes dans un match de haut niveau, on prend un but c’est qu’il y a quelque chose d’anormal.

Il y a beaucoup de gestes à revoir probablement sur la vidéo du match car pour moi, nous devons accepter nos erreurs et les corriger. On prend trop de buts qui sont des buts cadeaux pour l’adversaire et à ce niveau c’est hyper compliqué de faire des résultats. Il y a justement une faculté qui est de faire ce que l’on doit faire et de faire plus dans une situation de déséquilibre en se fondant sur des appuis tactiques meublés d’une intelligence de vainqueur.
Cela nous éviterait de prendre des buts qui sont des buts sans forme.

Tout le monde nous dit, vous avez fait un bon match, vous n’avez pas démérité, vous avez une bonne équipe mais tout ça, ce ne sont que des mots. La réalité c’est qu’il y a 2 – 1, on a 0 point et le dynamos en a 3.
Avec ce match perdu, nous jouons Al Ahly qui devient du coup un double challenge. En lui-même Al Ahly était un challenge mais maintenant il devient un double challenge parce que nous n’avons plus droit à l’erreur. Il faut donc vite se remettre en place par rapport à cela et dimanche prochain jouer la demi finale de la coupe nationale qui reste un objectif très important.

Nous devons avancer en rectifiant le tir parce que bien jouer est une chose mais bien jouer en prenant des points c’est encore mieux. Pour l’instant nous avons bien joué sans prendre de point. Vous convenez avec moi que le constat est mathématique, l’ASEC a 0 point et le Dynamos FC a 3 points. »

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

trois × 4 =