Dynamos FC :2 – ASEC Mimosas :1, l’ASEC s’incline les armes à la main !

Dans le cadre de la 1ère Journée des matches de poule du groupe A de la champions league 2008, l’ASEC Mimosas est tombée les armes à la main, au Rufalo Stadium de Harare, face au Dynamos FC du Zimbabwe. Après 10 ans, le Dynamos FC et L’ASEC Mimosas se sont retrouvés sur la scène africaine, dans un débat très franc d’une qualité exceptionnelle, les deux formations ont offert un football de qualité au public africain. Le moment était indiqué pour les mimosas pour rééditer l’exploit de 1998 mais c’était sans compter la vivacité et l’efficacité de la formation Zimbabwéenne.
Dès l’entame de jeu, le Dynamos se signale à la 4ème minute sur une première réalisation qui installe le froid dans le camp Mimosas. Il multipliera la pression face à une équipe jaune et Noir à la recherche de ses repères. Au bout 20 minutes, les mimos réinstallent la confiance dans leur jeu et établissent une ventilation dans l’entre-jeu. Cette réorganisation portera ses fruits à la 35ème minute sur une offensive menée par Mangoua Késsé, qui après avoir éliminé deux défenseurs zimbabwéens, fusille le portier du Dynamos FC d’un puissant tir du droit. L’ASEC sur cette réalisation remet les pendules à l’heure ( Dynamos FC : 1 – ASEC Mimosas : 1 ) avant la pause.
La 2ème minute temps commencera dans le même registre pour les Jaune et Noir. Les offensives de l’ASEC très accentuées resteront sans lendemain. En face le dynamos article un jeu de qualité, meublé de passes et de belles relances de balle. Un double remplacement apporte du souffle nouveau à son jeu qui prend le dessus à la 75ème minute. Un attaquant du Dynamos se retrouvant esseulé dans la défense Mimosas porte le poignard dans le dos du rideau défensif Jaune et Noir. Angban Vincent visiblement affaibli par une blessure à l’épaule, perd son duel sur cette occasion. C’est le 2ème but Zimbabwéen (Dynamos :2 – ASEC :1). L’arrivée dans le jeu de Gohi Cyriac et de koné Tiezan, legerement précedés de N’Gossan Antoine, pour donner du tonus à l’attaque mimosas restera sans fruit malgré l’intensification des offensives Jaune et Noir. L’ASEC tombe ainsi les armes à la main devant une formation du Dynamos FC certes très organisée mais qui aura révéler beaucoup de faiblesses qui pourront être exploitées par le collectif mimosas lors du match retour au Stade Robert Champroux d’Abidjan Marcory. Très présent sur sa ligne, Angban Vincent De Paul aura été la révélation de ce match. Par des parades, des claquettes et des arrêts nets, le gardien mimosas aura étouffé à lui seul plus de 60% des offensives zimbabwéennes.

L’ASEC a encore 3 matches à négocier à domicile et l’impératif reste des victoires au stade Robert Champroux.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 × 1 =