L’ASEC Mimosas parmi les grands

Me Roger OUEGNIN, Président de l’ASEC Mimosas, a assisté en tant qu’observateur, les lundi 7 et mardi 8 juillet derniers, à Nyon, au siège de l’Union Européenne de Football Association (UEFA), en Suisse, à l’Assemblée Générale constitutive de l’European Club Association (ECA). Au cours de ces premières assises, Karl Heinz Rummenigge a été élu président de l’ECA. Il travaillera au sein d’un Comité Exécutif de quinze (15) membres, composé de trois vice-présidents en l’occurrence Joan Laporta (FC barcelone) au poste de premier vice-président, de Umberto Gandini (AC Milan) et de John McClelland (Rangers FC), ainsi que de onze (11) membres qui sont Maarten Fontein (AZ Alkmaar), Peter Kenyon (Chelsea FC), Ernesto Paolillo (FC Internazionale Milano), Fernado Gomes (FC Porto), Rick Parry (Liverpool FC), Itamar Chizik (Maccabi Haifa FC), Damir Vrbanovic (NK Dinamo Zagreb), Jean-Michel Aulas (Olympique Lyonnais), Michel Verschueren (RSC Anderlecht), Ramon Calderon (Real Madrid CF) et Nils Skutle (Rosenborg BK).

Le Secrétariat Général de l’ECA a été confié à Michele Centenario, actuel Directeur des compétitions de clubs de l’UEFA.

Regroupant 106 clubs, l’ECA est une association indépendante représentant les intérêts des clubs de football européen. Elle a été créée en janvier dernier sur les cendres du G14, selon un protocole d’accord avec l’UEFA, pour favoriser une nouvelle ère d’harmonie au sein de la famille du football européen. Selon ce protocole d’accord, l’UEFA reconnaît l’ECA comme étant la seule instance représentant les intérêts des clubs européens et l’ECA, quant à elle, reconnaît l’UEFA comme étant l’instance dirigeante du football au niveau européen et la FIFA en tant qu’instance dirigeante du football au niveau mondial.

Lors de son Assemblée Générale inaugurale, à Nyon, les clubs membres de l’ECA ont apporté leur soutien à la politique de l’UEFA en faveur des joueurs formés localement. A cet effet, les clubs engagés dans les plus grandes compétitions européennes doivent compter un minimum de six joueurs formés localement dans leur équipe. Ce chiffre passera à huit pour la saison prochaine. L’Assemblée Générale a également identifié d’autres problèmes portant, entre autres, sur les compétitions, les formats de celles-ci, le football des jeunes et son développement, etc, et pour la résolution desquels l’ECA collaborera avec l’UEFA.

La Présence de Me Roger Ouégnin, en tant qu’observateur à cette AG inaugurale de l’ECA, était très importante pour voir et comprendre ce qui se fait au niveau européen, en vue d’initier la réflexion au sein des grands clubs africains pour donner au football de notre continent les moyens de rester en contact avec les meilleurs, ceux qui font réellement le football mondial. Car l’ECA est un bel exemple qui montre que les clubs constituent la cellule de base du football mondial. Sans les clubs, il n’y a pas de Fédérations et sans les Fédérations, il n’y a pas de Confédérations.
Les Clubs africains gagneraient à s’unir pour être très forts au sein d’une Association comme l’ECA, afin de mieux défendre leurs intérêts trop souvent négligés.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × 1 =