EURO 2008, Pays-Bas 3-0 Italie – un départ catastrophe

L’EURO 2008 démarre de la plus mauvaise des manières pour les Italiens champions du monde, qui n’auront jamais réussi à contenir une équipe des Pays-Bas largement supérieure. Avec une défense centrale catastrophique (Barzagli-Materazzi), l’Italie encaisse trois buts sans réussir à en inscrire le moindre. Les hommes de Donadoni doivent vite réagir. Pour se qualifier, ils devront vaincre les deux prochaines rencontres, à commencer par la Roumanie.

Le match commence de manière plutôt équilibrée. Les deux équipes sont vives et jouent un beau football, au contraire de la France et de la Roumanie qui nous ont ennuyé fermement en fin d’après-midi. Jusqu‘à la 27’ minute et le premier but de la Hollande de Van Nistelrooy avec une frappe de Van Bronckhorst détournée par l’attaquant du Real Madrid. Une action qui fait encore parler. En effet, Van Nistelrooy semble hors-jeu de quelques mètres. Il est en réalité, selon l’arbitre, couvert par Panucci qui se trouve hors du terrain par terre. On ne sait pas encore aujourd’hui si l’arbitre a fait une erreur de jugement ou pas. Le but est bien validé.

Mais les italiens ne doivent pas se cacher derrière cette 27’ minute. Le reste de la rencontre est à l’avantage des hommes de Van Basten, qui dominent largement de la tête et des épaules. Rapidement, les oranjes inscrivent un second but de Sneider sur une belle passe de Kuyt. La hollande déroule, l’Italie s’effondre. La défense italienne est inerte, ne réussissant à contenir la rapidité de leurs adversaires. Le milieu de terrain 100% milanais (Pirlo-Gattuso-Ambrosini) ne récupère aucun ballon. Camoranesi et Di Natale sont inexistants à l’attaque. A la mi-temps, le score est de 2 à 0, presque un bon résultat tant les champions du monde auraient pu prendre d’autres buts durant les 45 premières minutes.

En début de seconde mi-temps, Donadoni sort Materazzi définitivement hors du coup pour faire entrer le latéral lyonnais Fabio Grosso. Panucci passe dans l’axe. Le sélectionneur espère ainsi apporter un nouvel élan à son équipe. Del Piero fera aussi son entrée vers la 65’ minute (une bonne prestation de la star de la Juventus), tout comme Cassano qui remplacera un peu plus tard Camoranesi. Les bleus réussissent à se créer de belles occasions, mais s’exposent aux contres-attaques terribles des Pays-Bas. Grosso tout d’abord rate un face à face avec Van Der Saar, le gardien de Manchester United qui s’est montré sous son plus beau jour hier soir. Il arrête ensuite un coup-franc splendide de Pirlo. Sur l’action qui suit cet arrêt reflexe, les hollandais inscrivent leur troisième but avec Van Bronckhorst.

Rien à redire donc de cette victoire splendide des Pays-Bas, qui apparaissent maintenant comme les grands favoris de la compétition. Les italiens, eux, doivent vite réagir. Le match nul entre la France et la Roumanie leur laisse tout espoir de qualification. A condition bien sûr de remporter les deux prochaines rencontres de l’EURO 2008.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

neuf − cinq =