Les tristes adieux de l’ASEC Mimosas

Le football nous réserve beaucoup de surprises. Ainsi le public espagnol a vécu les tristes moments du mondial des clubs des moins de 17 ans, devant les adieux inconsolables de l’ASEC Mimosas.

Ce match contre Peñarol, les académiciens de l’ASEC Mimosas l’ont joué avec compétitivité et élégance, devant un public émerveillé par la qualité de jeu des jeunes académiciens, mais le sort en a décidé autrement. Après un match digne de victoire, meublé par de nombreuses occasions de but, les poulains du Coach Pascal Théault ont vu leur rêve brisé à la 92ème minute, sur un but sans ressource du Peñarol qui n’avait jamais pensé augmenter le marqueur du tableau d’affichage. La suprématie Mimosas était nette dans la maîtrise du jeu et la gestion des espaces de la belle pelouse du Stade de l’Albacete. Les jeunes mimosas pleuraient, affligés sur la pelouse, ayant vu si près la possibilité de se qualifier pour les phases finales et maintenir le cap jusqu’aux dernières festivités du tournoi. C’est triste de savoir qu’après un grand match exceptionnel, les gamins soient obligés de rentrer au bercail par la faute retentissante d’un arbitre ; Un arbitre qui a décidé de noyer les espoirs de cette excellente formation qui aura désorienté le FC Barcelone avant d’encaisser un but sur l’unique et claire occasion du Barça.

Devant une formation de Barcelone qui avait planté un visage de tout puissant, les académiciens s’étaient livrés à un match soutenu par un rythme solennel, avec la qualité, l’élégance, la discipline et surtout la culture du jeu. Ils avaient même reçu les félicitations de l’adversaire et une ovation particulière des 2900 spectateurs qui avaient peuplés les tribunes de la Roda.

La victoire obtenue par Peñarol par 1-2 «in extremis » à la 92ème minute, en réussissant à remonter au vent les nombreuses tentatives des jeunes mimosas qui ont joué avec un rythme intraitable, restera gravée dans l’esprit des protégés de Pascal Théault. Malgré leur naissante expérience internationale, ils ont su ioniser l’expérience des uruguayens aidés en fin de match par une « belle » faute d’arbitrage.
Eliminés dès cette deuxième défaite face à Peñarol, les mimosas ont joué leur troisième match face à Villaréal, sanctionné par la victoire du club espagnol.

La délégation Mimosas est rentrée à Abidjan dans la nuit du lundi au Mardi dernier, en ayant décroché d’office une invitation à la prochaine édition du mondial des clubs des moins de 17 ans.
ASEC MIMOSAS, la légende continue …

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × deux =