Le nouveau défi des Mimos

A l’issue du tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des champions, l’ASEC Mimosas se retrouve dans la même poule que deux géants d’Egypte : Al Ahly et le Zamalek. Avec en plus le Dynamos du Zimbabwe, cette poule A est qualifiée de poule de la mort par certains observateurs.
C’est la toute première fois que Al Ahly et Zamalek se retrouvent dans la même poule, en Ligue des champions. Cela va susciter des passions entre les deux grands clubs du Caire et d’Egypte. Mais ce ne sera pas la première fois que l’ASEC Mimosas se retrouvera dans la même poule avec deux équipes d’un même pays d’Afrique du…Nord. En 2005, elle s’était retrouvée dans le groupe de l’Espérances Sportive de Tunis et de l’Etoile Sportive du Sahel de Sousse.

Face à Al Ahly, cinq fois vainqueur de l’épreuve (1982, 1987, 2001, 2005, 2006) et Zamalek SC, également cinq titres en Ligue des champions (1984, 1986, 1993, 1996, 2002), et Dynamos FC de Harare, finaliste de l’édition 1998 qui a éliminé l’Etoile du Sahel, la tenante du titre en lui infligeant une double défaite (1-0) à Harare et à Sousse en 8es de finale, l’ASEC Mimosas aura fort à faire dans cette poule A qualifiée de poule de la mort.

Mais les Mimos ont l’avantage de connaître leurs adversaires de poules et ceux-ci connaissent également les Jaune et Noir. Aucune de ces formations ne part dans l’inconnu. Tout dépendra de la forme et du mental de chaque équipe au moment opportun.

L’ASEC se déplacera au Zimbabwe lors de la première journée pour croiser le fer avec Dynamos. Elle recevra ensuite Al Ahly lors de la deuxième journée. Puis elle se rendra en Egypte pour le compte de la troisième pour affronter Zamalek SC. A la quatrième, elle recevra le Zamalek, puis le Dynamos à la cinquième avant de se déplacer en Egypte lors de la sixième et dernière journée pour jouer contre Al Ahly. Ce sera un nouveau défi après ceux des seizièmes et des huitièmes de finale.

Dans la poule B, on trouve deux doubles vainqueurs de la compétition en l’occurrence Enyimba IFC (2003 ; 2004) et TP Mazembe (1967 ; 1968) ainsi que deux autres formations qui bousculent la hiérarchie : Al Hilal Omdurman (Soudan) et Coton Sport Garoua (Cameroun). Cette poule est toute aussi équilibrée que la première et les chances d’y voir des rencontres très serrées sont réelles.

SOURCE : Mimosas Magazine

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

6 + 16 =