La pression offensive Jaune et Noir reste sans fruits

En déplacement en terre ivoirienne, dans le cadre du match aller des 1/8èmes de finale de la champion’s league, l’Olympique Club de Kouribga a tenu en échec l’ASEC Mimosas d’Abidjan. Les 90 minutes se seront épuisées sur un score nul et vierge (0 – 0). Après une première mi-temps très équilibrée dans la possession de balles, mais à l’avantage des marocains dans le décompte des tirs cadrés, les marocains auront donnée l’alerte aux « Jaune et Noir ». Cette alerte symbolisée par une nette option offensive donnera beaucoup de frayeur aux actionnaires à la 22ème minute quand un puissant tir marocain meurt sur la barre transversale de ANGBAN Vincent De Paul. Ce fut la véritable et unique occasion nette de but de part et d’autre.
La 2ème mi-temps sera beaucoup plus animée par une bataille au milieu du terrain. Les deux formations vont déballer toute leur batterie afin de saisir une sérieuse option offensive. Du souffle nouveau vient tonifié l’effectif mimosas par Deblé Serge et Gohi Cyriac. Les marocains venus certes pour prendre l’avantage au score, se sentiront obligés de battre en retrait avec un rideau défensif très aigu à cause de la pression « Jaune et Noir ». Des simulations aux pertes de temps, les marocains finiront par des sanctions dont l’une sera fatale à Largou Ibrahim, expulsé à la 58ème minute sur un 2ème carton jaune pour simulation. Largou avait déjà été sanctionné à la 41è min pour perte de temps. Le portier marocain n’échappera pas aux sanctions de l’arbitre central sur des gestes de perte de temps. Icham Elahou le portier du Kouribga portera à 3 le nombre de cartons Jaunes marocains à la 60ème minute. Réduits à 10, les marocains remodèlent leur organisation. Les mimosas en supériorité numérique, accentuent la pression offensive qui malheureusement restera sans fruits jusqu’au sifflet final. L’Olympique Club de Kouribga, tient ainsi les mimos en échec par un nul blanc (0 – 0). Il appartient aux Jaune et Noir de revoir leur copie, afin d’apporter les modélisations nécessaires avant le match retour prévu dans 15 jours au Complexe OCP Khouribga du Maroc. Le voyage s’annonce difficile pour les enfants de Sol béni, mais les actionnaires devront compter sur le courage et le moral des gamins. Leur esprit de conquérants donnera une autre saveur à ce dernier choc avant les phases finale de la champion’s League 2008.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 + 18 =