Prendre un bol d’air

Après son match nul de la septième journée du championnat national, en déplacement à Yamoussoukro face à la SOA, l’ASEC Mimosas retrouve la même formation, ce dimanche au stade FHB, en seizièmes de finale de la Coupe nationale.
La Société Omnisports de l’Armée (SOA) est devenue la bête noire de l’ASEC Mimosas. Cette formation est la seule à avoir battu l’ASEC en championnat l’année dernière, à l’aller comme au retour. Le dimanche dernier à Yamoussoukro, la SOA a contraint la formation jaune et noir au nul blanc, à l’occasion de la septième journée du championnat national. Invaincue en L 1 depuis la cinquième journée, la SOA (6e, 2 victoires, 4 nuls et 1 match perdu) espère passer le cap des seizièmes de finale de la Coupe nationale. « Le match nul face à l’ASEC Mimosas a fait du bien au moral de mon équipe. Nous allons jouer à fond notre prochain match contre cette même formation. Car c’est un match de Coupe. On gagne et on se qualifie ou on perd et on est éliminé. Je pense que le coup est jouable pour nous, dimanche », nous a confié au téléphone Téty Gnagbo, l’entraîneur de la SOA.
C’est cette équipe des Militaires, qui sait se motiver contre les meilleures formations ivoiriennes, que l’ASEC Mimosas croisera ce dimanche, à partir de 15 heures au stade FHB dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe nationale. Encore un match aux couteaux pour les Mimos.
Le nul du week-end dernier ne semble pas perturber le groupe de Patrick Liewig. Les Mimos savent que sans leurs maladresses inexplicables, ils auraient battu largement les Militaires à Yamoussoukro.
« La SOA est un adversaire respectable. Mais notre plus grand adversaire sera d’abord nous-mêmes. Si nous parvenons à gommer nos maladresses en attaque et à resserrer les rangs derrière, c’est sûr que nous l’emporterons dimanche », déclare Patrick Liewig.
L’ASEC Mimosas pourra-t-elle s’offrir ce bol d’air en attendant le tour suivant, mais surtout avant son prochain match des huitièmes de finale aller de la Ligue des champions contre l’OC Khouribga du Maroc ?

K. Ismaël

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

seize − quinze =