Les guinéens obtiennent le match nul à Abidjan

L’ASEC Mimosas recevait ce dimanche au stade FHB, l’Association Sportive de Kaloum dans le cadre des matches aller du 2ème tour de la Ligue des clubs champions. Avec 11 titres du championnat guinéen à son actif, l’équipe de l’AS Kaloum entend cette année redorer son blason dans cette grande messe africaine qu’est la « champions league ». Les visiteurs de ce week-end n’étaient pas orphelins au stade FHB, car un beau public guinéen les accompagnait pour l’occasion. Et c’est avec un moral visiblement solide que les poulains du coach guinéen Bamboura ont embrassé le carré vert du Félicia.
Qualifiée pour la phase de poules de la ligue des champions 2007, l’ASEC Mimosas a fait directement son entrée au deuxième tour de l’édition 2008 en recevant l’ASK en bordure de la lagune Ebrié. Traditionnellement, c’est après un moment d’observation que les équipes déploient leur jeu, mais l’ASEC Mimosas n’aura pas attendu ce temps d’observation quand Kocou Arthur d’une vue en perspective tutoie un centre parfaitement repris par une puissante tête du défenseur Ahmed DIOMANDE qui ouvre les débats. L’ASEC mène par le score de 1 but à 0. Les guinéens conscients de cette grave menace en terre étrangère, se réorganisent par des appuis offensifs qui à la 35ème minute offre l’égalisation à l’AS Kaloum. Sur un centre de Sékouba Bamba, l’attaquant Abdoul Karim de l’ASK, d’une excellente reprise de volée loge le ballon dans le filet gauche du portier mimosas. La partie est relancée et des réorganisations techniques voient le jour de part et d’autre. Le technicien français Patrick Liewig de l’ASEC procède à quelques remplacements dont N’Gossan Antoine et Déblé Serge. Ces chasseurs offensifs font leur entrée pour renforcer le schéma tactique et surtout pour donner plus d’efficacité aux offensives « Jaune et noir ». Mais cela n’aura pas suffit aux enfants de Sol béni qui se voient tenus en échec par une formation de l’AS Kaloum dont les sondages annonçaient défectueuse. Difficile serait le voyage retour des mimos dans 15 jours en terre guinéenne, mais tout observateur averti s’éviterait de prédire un difficile match retour car l’ASEC Mimosas demeure un club des grands défis.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-sept − trois =