Jouer à fond la caisse dans la dernière ligne droite.

Le mercredi 21 novembre prochain, tous les regards seront tournés vers le stade Champroux où l’ASEC Mimosas croisera le fer avec la SOA pour savoir si elle continuera d’entretenir l’espoir.
En alignant face au Séwé une seconde victoire dans les conditions que l’on sait, après celle acquise face au Réveil Club, l’ASEC a parfaitement rempli sa mission. Celle qui lui permet de garder le contact avec le leader, l’Africa et d’entretenir le suspense. Ce renversement de situation en deux minutes et à 5 minutes de la fin du match, traduit l’état d’esprit actuel des Mimos : jouer à fond la caisse dans la dernière ligne droite.
Réussissant l’incroyable pari de battre le Sewé après avoir été mené pendant 85 mn, l’ASEC a sans doute cimenté un moral déjà impressionnant pour défendre bec et ongles son titre.
Ce capital confiance pourrait rapporter de gros dividendes au soir de la 26e et dernière journée de la Ligue 1 Orange.
C’est pourquoi, face à la SOA, il ne faudra rien laisser au hasard. Se souvenir de sa défaite concédée à cette formation au match aller est une bonne raison pour l’ASEC de se méfier de cet adversaire et bien préparer ce virage pour bien le négocier. L’ASEC doit se montrer plus costaud que la SOA. Faire preuve d’une capacité nécessaire, notamment à tenir le choc face aux assauts répétés de cette formation de la SOA qui force le respect. Une charge dont s’acquittera l’arrière-garde Mimos d’une stabilité rassurante. Contre le Sewé, dimanche dernier, cette défense ne s’est pas affolée. Au contraire. Elle s’est portée constamment en soutien à l’attaque pour lui apporter de l’oxygène et arracher les trois points aux Portuaires.
L’ASEC d’attaque, ne signifie point qu’elle battra facilement la SOA. La défaite des Militaires, face à Bingerville, rend un peu plus complexe la tâche des Mimos. Ce coup d’arrêt dans la belle ascension (de l’avant dernière place lors de la fin des matches aller à la 7e à l’heure actuelle -une belle remontée dont les Militaires peuvent s’enorgueillir), les oblige à faire oublier le faux pas du week-end dernier.
Une partie en perspective assurément riche en émotions et en sensations.

D. Clément

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × trois =