Expédition sans gouvernail pour les portuaires

La course au fauteuil de leader, feutrée de ses grands rendez-vous a inscrit ce dimanche à son agenda, la rencontre ASEC-SEWE. Comptant pour la 24ème journée de la ligue 1 Orange, cette partie annoncée par les lecteurs avertis du championnat ivoirien, comme une partie de nerfs aura peuplé le ciel du Félicia d’étincelles. Le SEWE qui occupe aujourd’hui une position peu enviable tenait à s’accorder une évolution au classement, en poussant les Jaune et Noir à baisser pavillon. Mais la bande à Patrick Liewig n’ayant plus droit à l’erreur, promettait une expédition sans gouvernail aux portuaires de San Pedro. Les dés lancés dès 15H30, la partie donnera son premier sourire aux protégés de Didier Ottokoré, qui inscrirons le premier but à la première mi-temps. Ils protégerons ce but pendant toute la première tranche de Jeu malgré la forte pression des Jaune et Noir. Revenu des vestiaires avec la volonté d’offrir une victoire aux actionnaires ayant effectué le déplacement du stade FHB, la bande à Patrick Liewig met la barre haute. Les portuaires littéralement retirés dans leur camp sauront étouffer la tempête jaune et noir pendant toute la 2ème partie du jeu. Mais visiblement affaiblie par cette forte pression de la machine mimosas, la résistance du SEWE ne durera que le temps d’une excellente frappe chirurgicale de Koné Kouamatien sur un coup franc dans la zone des 18 mètres. Nous jouons la 87ème minute et l’ASEC revient au score. Le temps presse et la volonté des enfants de Sol béni finira par donner une efficacité étincelante au chapelet de combinaisons Jaune et Noir. Seulement une minute après l’égalisation, L’ASEC à la 88ème minute double la mise sur un tir polygonal après une excellente récupération de balle sur le flan droit de Gohi Bi Cyriac rentré au lieu et place de Laby Kassiati. 2 buts à 1 en faveur des mimos est le score final qui sanctionnera cette excellente partie à laquelle l’ASEC aura offert le meilleur de sa distinction c’est à dire l’efficacité, l’expérience et la volonté de Jeu. Cette fin palpitante du championnat ivoirien redonne des couleurs au football national. Pour le plaisir de jouer, les enfants de sol béni promettent de gagner leurs deux derniers matches et quant au titre de champion 2007 le sort décidera.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

19 − quatre =