« Ils sont fous de l’ASEC Mimosas »

La 11è édition de la champions league bat son plein et les demi-finales s’annoncent très délicates. Fait marquant, toutes les équipes viennent de l’Afrique du Nord sauf une seule l’ASEC Mimosas. Cela sous-entend que l’Asec Mimosas a fort à faire face à des géants du football africain. Mais dans le camp du président Roger Ouégnin, on pense qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer, parce que l’Asec est un habitué des grandes rencontres. Il a 8 années de présence continue dans cette sphère. Toute chose qui fait dire qu’il est aussi craint par ces équipes. Il y aura donc match dans cette course à la demi-finale car les Mimosas entendent défendre crânement leur image et celle de la Côte d’Ivoire. Quel que soit l’adversaire.

En homme averti, Me Koné Mamadou, le président des supporters organisait une marche le dimanche 29 avril 2007. Cette marche qui visait à redonner le goût de supporter leur équipe aux Actionnaires, a été baptisée : »Je suis fou de l’Asec ». Selon le président du comité national de la coordination (CNACO), Me Koné Mamadou, le douzième homme des Jaune et Noir ne donne plus de la voix lors des différentes prestations du club. Pour lui, cette marche devrait permettre de donner le ton des actions à mener pour recréer l’ambiance au sein de la grande famille des Actionnaires. En clair, les responsables de l’Asec Mimosas voulaient tout simplement préparer l’esprit de leurs supporters pour les grandes batailles à venir.

Et voilà seulement quelques défaites, et c’est le K.O chez les actionnaires. Ils brillent par leur étrange absence. Les rencontres de la ligue des champions se déroulent devant un maigre public dont la voix est à peine perceptible.
Faut-il attendre des victoires de l’ASEC pour venir au stade ? La défaite ne fait-elle pas partie du sport ? Le douzième homme des Jaune et Noir a t-il démissionné ? Ce que le commun des mortels ignore c’est que le Club Jaune et Noir a une légende et a su se donner une réputation africaine voire mondiale. L’ASEC avancera quelque soit la tempête. C’est ainsi que malgré cette démission notoire des actionnaires, les tribunes du stade Félix Houphouët Boigny donnent tout de même de la voix pour pousser les protégés de Patrick Liewig à la victoire. Ah ! Il existe encore des supporters. Qui sont-ils? Ce sont les actionnaires et surtout les « VRAIS », des supporteurs qui connaissent les lois du football, la mission du douzième homme et savent construire leur club en se mobilisant dernière leur équipe.
Ce sont ces Vrais actionnaires que Me Koné, le président du CNACO appelle « les fous de l’ASEC ». Ils ont su donner du relief ce dimanche à cette victoire de l’ASEC face à l’Espérance sportive de Tunis (2 – 0). Le Président Me Roger Ouégnin a su rendre hommage à cette poignée de supporters, oui cette poignée de supporters dont la voix a retenti au cœur des tribunes du Félicia et qui croit fortement à la qualification des Mimosas. Merci à cette poignée de vrais actionnaires, fous de l’ASEC et dont le soutien n’a jamais fait défaut.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit − trois =