Une belle signature de champions

Le quatrième tour de la Coupe Nationale a souri aux Jaune et Noir qui ont largement distancé le Séwé Sports de San Pedro sur le score de 4-0. Les Mimosas se sont d’abord appuyés sur la vista de leur défenseur Adenon Akiola pour ouvrir le score et sur le flaire du fin limier ghanéen, Iddrissu Nafiu qui a trois reprises, à fait parler la poudre face aux Séwékés.

Deux buts à chaque mi-temps, qui permettent à l’A SEC de continuer l’aventure en Coupe Nationale. Mais au-delà d’une simple qualification, cette large victoire ramène le calme au sein du navire Jaune et Noir qui, il y a cinq rencontres, voguait en eaux troubles.

La crise qui se peaufinait à l’horizon avec la mis à prix de la tête de Patrick Liewig, contesté par les actionnaires, a été avortée en l’après midi du samedi 14 juillet 2007. Pour se faire la team du technicien français s’est appuyée sur l’inefficacité des hommes de la cité portuaire.
Car dès l’entame de la partie, face à une équipe toujours en plein doute de l’ASEC, ce sont les Séwékés qui mènent le bal sur la pelouse reverdi du Stade Félix Houphouët Boigny.

Mais les actions aux 3e et 6e minutes de jeu de Michel Zaté, l’attaquant du Séwé ne trouve autre sort que de raser la base du montant d’Angban Vincent, le jeune portier de l’ASEC. Une violation de l’espace de vérité du champion ivoirien qui n’est pas du goût de l’un de ses défenseurs, venu du royaume Abomey. Adenon Abdul Akiola sur un corner exécuté par Adégoké fait apprécier son opportunisme et ouvre le score (0-1 ; 31e).

La seconde réalisation ne tarde pas à pointer du nez. Déblé Sege positionné latéral droit au sein du 3-5-2 de Patrick Liewig se met en exergue. Son centre est bonifié par Kouamé Désiré Magloire pour Idrissu Nafiu qui double la mise pour les siens sur un coup de boule (0-2 ; 38e).
Une action qui clôture les débats de la première période entre les deux formations.

A la reprise intimée par l’excellent Doué Noumandiez, qui n’est pas meilleur sifflet 2006 par hasard, la physionomie du match reste intacte. Et ce, malgré l’expulsion (50e) du banc de touche Mimosas de Patrick Liewig, jugé trop bouillant. Un incident qui n’a aucun effet sur la machine Jaune et Noir.

Au contraire, voir son coach dans les tribunes du Félica semble donner des ailes à Idrissu Nafiu. Le Ghanéen de service à Sol Béni, trouve la faille à deux reprises avant que les débats ne prennent fin et réalise un triplé au grand dam des Séwékés qui n’auront pas réussi à faire perdurer le doute chez l’ASEC qui remporte la partie sur le score de 4-0.

Les Mimosas, avec cette victoire, répondent de fort belle manière aux critiques acerbes des actionnaires au soir d’une défaite face à l’Al Ahly du Caire, lors de la deuxième journée de la Ligue des Champions.

SOURCE: www.sport-ivoire.ci

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-sept + treize =