L’ASEC va-t-elle rebondir ?

Après une première partie du championnat moyenne et
un début de Champions League plutôt difficile, l’ASEC
Mimosas pourra-t-elle rebondir, ce samedi, face au
Séwé Sport lors du quatrième tour de la Coupe
nationale ?

Quel visage présentera l’ASEC Mimosas face au Séwé
Sport de San Pedro ? Cette question est
unepréoccupation dans le cercle des Actionnaires. Ces
derniers attendent une réaction de leur équipe pour
savoir si elle est assez forte pour se remettre de sa
dernière déconvenue et redresser la situation dans les
compétitions nationales et en Coupe d’Afrique. Ce
match contre le Séwé Sport est donc l’occasion pour
Patrick Liewig et ses joueurs de montrer leur capacité
de réaction. Il est évident qu’ils ne peuvent qu’être
bien décidés à la saisir pour trois raisons : élever
leur niveau de jeu, se remettre en confiance et
conserver toutes leurs chances de réaliser le grand
chelem.

D’abord, tout le monde semble l’oublier. Mais l’arrêt
du championnat et de la Coupe nationale a eu de graves
conséquences sur la performance des Mimos face aux
Diables Rouges du Caire. Les joueurs de Patrick Liewig
manquaient visiblement de compétition. Avant leur
départ pour le Soudan, le match contre le Séwé sera
l’occasion pour eux de se remettre en jambes.
Cinquième du championnat avec 19 points à mi-parcours,
les Portuaires constitueront de bons sparring-partners
pour les Mimos.

Ensuite, une victoire des champions de Côte d’Ivoire
aurait certainement un effet positif sur le groupe.
D’autant qu’elle serait acquise devant un adversaire
difficile qui a arraché le match nul (1-1) à l’ASEC
Mimosas lors de la 11e journée en retard de la Ligue 1
Orange à San-Pedro, le mercredi 13 juin dernier.
Francis Ouégnin, le Président Délégué et Président de
la section football de l’ASEC, ne veut pas se poser de
question sur le comportement que devront avoir ses
protégés. « Ils ont intérêt à rebondir, assure-t-il.
Ils savent qu’ils doivent commencer par gagner ce
match contre le Séwé pour aller battre ensuite Al
Hilal à Khartoum. C’est un impératif s’ils veulent se
montrer dignes de porter le maillot de l’ASEC. Ils en
sont capables et nous leur faisons confiance ». Il est
clair qu’une belle victoire face à San-Pedro remettra
le moral du groupe au beau fixe.

Enfin, si l’ASEC l’emporte, elle se donnerait des
chances de réaliser le doublé championnat-Coupe
nationale. Et si ce succès provoque le déclic,
pourquoi ne redresserait-t-elle pas la situation en
Coupe d’Afrique pour réaliser le grand chelem ? Pour
toutes ces raisons, vivement que Patrick Liewig et ses
joueurs rebondissent face au Séwé.

K. Ismaël.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

16 + 11 =