La Grande messe a commencé depuis 15H00 GMT

Après un départ prometteur au stade El Menzah à Tunis,
l’ASEC Mimosas va devoir réussir un meilleur coup ce
dimanche, au stade Félix Houphouët-Boigny, avec la
venue du National Al Ahly pour tester la solidité de
ses ambitions dans cette épreuve reine d’Afrique.

Il y a à peine un an, l’ASEC Mimosas se faisait
éliminer en demi-finale de la Ligue des champions par
Al Ahly du Caire. L’ASEC était sur la voie de la
consécration sous l’impulsion de Patrick Liewig, quand
elle s’est fait sortir par l’équipe qui deviendra
championne.
Les retrouvailles de dimanche sont celles de deux
équipes ambitieuses qui se connaissent bien.
Cette saison, l’ASEC va tenter d’accrocher la dernière
marche du podium. Elle va s’appuyer sur sa régularité
et son travail pour atteindre son objectif majeur. Les
matchs de poules à peine entamés que les espoirs ont
fleuri à travers le bon comportement d’ensemble à
Tunis. «Maintenant il faut enchaîner » dixit, Patrick
Liewig.
L’ASEC a une bonne raison de gagner. Faire mieux qu’à
Tunis sur son terrain et être un vrai épouvantail à
domicile. Une victoire forcément va solidifier le
groupe et ramener la confiance totale après quelques
errements en championnat. Mais elle pourrait permettre
à l’ASEC de prendre la tête du groupe B. Il ne suffit
pas de le dire ou de le penser. Il faut encore le
faire. Cette volonté est bien affichée par l’attaquant
Iddrisu Abdul-Nafiu. «Nous sommes déterminés à gagner
ce match. Je bannis le nul de mon langage. Seule la
victoire compte à mes yeux. Nous ne devons pas avoir
le complexe de notre adversaire ni le complexe de
certaines individualités de l’équipe. Si nous restons
concentrés et si nous appliquons les consignes de
l’entraîneur, in’challah, nous l’emporterons ».
Cette confiance doit habiter tous les joueurs.
Pour l’entraîneur Mimos, « la confrontation de
dimanche doit être prise au sérieux. Après un bon nul
obtenu à Tunis, il faut bien se positionner. Nous
devons être persévérants, plus attentifs et
combatifs». Patrick Liewig mise sur tout le monde. Le
retour de certains éléments blessés ( Labi Kassiaty,
Diarra Ali, et autres ) apportent une grande sérénité
au sein de l’équipe.

D. Clément

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

1 × 4 =